PSS 249 nov-déc. 2016 - Dossier "Santé et solidarités non lucratives : 80 ans d’histoire et d’avenir"

Le 1er décembre 1936, naissait la Fédération des établissements hospitaliers d’assistance privée. Ses membres fondateurs étaient une petite poignée d’établissements parisiens : la Société philanthropique, l’association métallurgique et minière, l’hôpital et l’hospice Rothschild, les hôpitaux Foch, Saint Jacques, Saint Joseph et Saint Michel. D’autres suivront, tel l’hôpital Bon Secours, ainsi que de grands sanatoriums (celui de Saint Hilaire du Touvet, du Plateau d’Assy et de Hauteville, par exemple), rejoints par de nombreux hôpitaux. Plus tard, interviendra le développement du secteur social et médico-social qui se traduira par un afflux d’établissements et services destinés aux enfants, aux jeunes, aux personnes âgées, en situation de handicap ou en difficulté sociale.

Au-delà de leur volonté de porter ensemble des projets, les fondateurs se sont, entre autres, regroupés autour des questions de gestion du personnel : conditions de rémunération des infirmières, relations avec les médecins, etc. La fédération en construction se dotera ensuite d’une convention collective nationale, applicable à tous les salariés des établissements hospitaliers d’assistance privée.

Quatre-vingts ans plus tard, la FEHAP rassemble plus de 4200 établissements et services sanitaires, sociaux et médico-sociaux, gérés par quelque 1600 organismes, associations, fondations, mutuelles : près de 700 établissements de santé, 1300 établissements et services pour personnes en situation de handicap, 1550 pour personnes âgées, 290 pour personnes en difficultés sociales, 250 établissements d’accueil pour jeunes enfants et 110 structures de formation. 

Entre reconstitution historique et regards vers l’avenir

 À l’occasion du 80e anniversaire de notre fédération, j’ai souhaité un travail de recherche sur son histoire. L’enjeu était de retracer ses origines, son développement spectaculaire, mais aussi de donner à voir ses différentes facettes, au-delà de celle d’employeur : mouvement associatif, terreau d’innovations et chef de file. L’enjeu était également de nous donner le temps de respiration réflexive que la frénésie du quotidien nous refuse : s’arrêter un instant pour se demander d’où l’on vient et ce que nous sommes devenus, afin de mieux savoir vers où nous allons ensemble.

Ce travail de reconstitution historique a été confié à un philosophe de formation, Pierre-Olivier Monteil, et a pris la forme d’un livre intitulé Le sens des autres. 80 ans à l’avant-garde de la santé et des solidarités. C’est à partir des travaux qu’il a conduits que la première partie du dossier de ce numéro de la revue Perspectives Sanitaires et Sociales a été réalisée. Celle-ci revient sur des personnalités et des dates-clés de la structuration de notre mouvement privé non lucratif de la santé et des solidarités.

Pour la seconde partie, nous avons sollicité des responsables d’associations et d’établissements privés non lucratifs, impliqués dans la vie de notre fédération en tant qu’administrateurs bénévoles et membres de commissions de réflexion ou de groupes de travail. Ils nous ont livré, sous forme de citations empreintes d’humanité et de conviction, leurs formulations des enjeux d’avenir. Dans le même état d’esprit, des experts institutionnels, universitaires, associatifs ou juridiques, ont accepté de se projeter dans la protection sociale de demain pour émettre les propositions qui leur tiennent le plus à cœur. À l’approche des échéances électorales de 2017, ces acteurs-experts des secteurs sanitaire, social et médico-social nous ouvrent les portes de la réflexion collective qu’il nous faut continuer à mener ensemble.

 Antoine Dubout, Président

  

RETROUVEZ DANS CE DOSSIER

 

3 questions à Pierre-Olivier Monteil, Auteur du livre Le sens des autres. 80 ans à l’avant-garde de la santé et des solidarités

Les précurseurs. Ils ont fondé la fédération

Des responsables visionnaires. Ils ont construit le présent

Les responsables d’aujourd’hui. Ils construisent l’avenir

Santé, solidarité et libéralisme, par Jacques Barthélémy, Avocat – Conseil en droit social

 « Notre système de santé à la croisée des chemins », par Édouard Couty, Conseiller-Maître à la Cour des Comptes

Co-construire des réponses avec les personnes concernées, par Marie-Sophie Desaulle, Responsable du projet « Une réponse accompagnée pour tous »

Santé et solidarités non lucratives : à tout prix !, par Florence Leduc, Présidente de l’Association française des aidants

Travailler la vision et le sens de l’action dans le futur, par Maryvonne Lyazid, Ancienne adjointe du Défenseur des droits 

Une autre façon d’être solidaire, par Jean-Louis Sanchez, Délégué général de l’Observatoire national de l’action sociale

Ne pas perdre le sens, par François Vialla, Professeur des universités, Directeur du Centre européen d'études et de recherche Droit & Santé

Le XXIe siècle sera éducatif ou ne sera pas, par Emmanuel Vigneron, Professeur à l’Université de Montpellier, géographe de la santé

 

Avec la participation des membres du Conseil d’administration de la FEHAP

Brigitte Brame, Bernard Calon, Michel Caron, Alain Carrée, Michel Couhert, Renaud Coupry, Magali Dewerdt, Benoît Dolle, Jean-Nicolas Fichet, Patrick Gaillet, Jean-Louis Garcia, Philippe Jourdy, Christophe Matrat, Jean-Pierre Mercier, Claude Meunier, Francis Morel, Antoine Perrin, Denis Piveteau, Philippe Remer, Isabelle Santesteban, Pierre Serre, Prosper Teboul, Bernard Verrier.