PSS N°244 - RSE - GREEN IT FAIRE CONVERGER NUMÉRIQUE ET DÉVELOPPEMENT DURABLE

Frédéric Bordage, Expert du numérique responsable fondateur de green-it.fr, et Olivier Boussekey, Directeur des systèmes d’information du groupe hospitalier St Joseph Paris, ont ouvert de nouvelles perspectives à tous ceux qui sont engagés dans le développement durable.

Le green-it est la démarche qui consiste à réduire l’impact environnemental et social du numérique. À la clé : des économies, une réduction de la pollution, une meilleure utilisation des ressources rares et une vision à plus long terme des équipements informatiques. L’alimentation énergétique de nos ordinateurs émet plus de gaz à effet de serre que l’aviation civile ! C’est par ce constat méconnu que Frédéric Bordage a posé les bases du green-it, une démarche qui poursuit 4 objectifs : allonger la durée de vie du matériel, collecter et recycler les déchets en fi n de vie, réduire les consommables (électricité, papier, toner, etc.), acheter responsable (éco-labels, critères de durabilité, etc.). 

« Le green-it : une nouvelle façon d’envisager le numérique et un axe effi cace dans une stratégie de développement durable »

  

      

70 à 90%
des déchets électriques et électroniques (dont le matériel informatique mis au rebus) ne sont pas dépollués et font l’objet d’un trafic   international.

    

 

RÉDUIRE L’IMPACT  ENVIRONNEMENTAL  DU NUMÉRIQUE

Pour réduire l’impact environnemental du numérique, la première action est d’utiliser plus longtemps les matériels. C’est en effet lors de la fabrication des matériels que l’impact environnemental est le plus mauvais. Or c’est le contraire qui se passe, la durée de vie d’un ordinateur a été divisée par 3 en 30 ans. La raison : la course à la nouveauté, des logiciels de plus en plus gourmands en espace qui poussent à augmenter la puissance des machines. Mais toute cette puissance est très souvent superfl ue. La solution : s’interroger sur ses besoins réels, sur la puissance nécessaire et sur la nécessité de changer ou pas de machine. Corollaire de la réduction de la puissance, l’éco-conception des logiciels et applications, une démarche qui permet de réduire la puissance des serveurs. On a, par exemple, réduit par 11 l’espace sur un serveur en allégeant les pages d’un site internet. Sur ce point, les établissements sanitaires et médico-sociaux peuvent agir simplement et directement. À l’hôpital St Joseph, Olivier Boussekey a piloté 2 actions concrètes et effi caces de green-it ! Pour réduire la consommation astronomique de papier (12 millions de pages imprimées en 2013), le programme « Zéro papier » a consisté à informatiser les plateaux techniques, à réduire et mutualiser les imprimantes et photocopieurs, à informatiser la production de comptes-rendus et courriers (numérisation des archives, reconnaissance vocale pour tous, informatisation du recueil médical, des prescriptions d’imagerie et de laboratoire) et, action encore en cours, à informatiser les prescriptions médicamenteuses. Le papier résiste encore mais l’hôpital a déjà réduit de 30% le nombre de pages imprimées ! Deuxième axe, la réduction de la consommation électrique du parc informatique, avec l’installation d’un pilotage d’allumage et d’extinction des postes. Résultat : une économie de 45 000 € en 1 an !