Appel à projets : l’ARS IDF donne l’exemple et met l’accent sur les services SSIAD, SESSAD, SAMSAH

Parution du calendrier prévisionnel des appels à projet médico-sociaux d’Ile de France 2012-2014 : l’ARS IDF donne l’exemple et met l’accent sur les services (SSIAD, SESSAD, SAMSAH)

Le calendrier prévisionnel des appels à projets médico-sociaux 2012-2014 est une excellente illustration des analyses de la FEHAP, énoncées dans le cadre des débats de la Loi HPST et dans d’autres enceintes. Dans le secteur médico-social, à l’instar du secteur sanitaire, l’ambulatoire et les interventions à domicile vont progressivement devenir le principe, et l’hébergement à plein temps l’exception (comme l’hospitalisation).
Du coup SSIAD pour personnes âgées comme pour les personnes handicapées, SESSAD et SAMSAH sont mis à l’honneur des priorités de l’ARS, et la FEHAP espère bien que ses adhérents franciliens, seuls et plus encore en partenariat entre eux, sauront se saisir de ces perches tendues par l’ARS.
Rappelons ici que ces AAP n’ont pas lieu de n’intéresser que les adhérents médico-sociaux de la FEHAP, déjà présents dans ces domaines. SSR comme HAD ont avec les SSIAD d’excellentes synergies à promouvoir. Psychiatrie comme SSR et SAMSAH ont également de nombreux points d’articulation. Il en va de même au sein du secteur des ESMS, entre EHPAD et SSIAD, entre IME et SESSAD ou MAS et FAM et SAMSAH
L’idéal serait que chaque appel à projet puisse faire l’objet d’une alliance entre un « adhérent historique », déjà expérimenté sur ces champs, et des « nouveaux venus », sachant tirer parti des excellentes synergies potentielles. C’est le sens de la publication de la FEHAP de Novembre 2011, sur les services sanitaires et médico-sociaux à domicile, qui apporte d’excellentes cartographies pour définir au mieux ses positionnements.
Nulle inattention aux structures à plein temps, qui demeurent bien évidemment nécessaires : l’ARS n’oublie pas les IME et les MAS, compte-tenu de la situation francilienne, mais le cap est nettement tracé, le virage est pris désormais dans les politiques publiques. Tous les adhérents de la FEHAP ont lieu de se sentir concernés. Le Groupe Hospitalier Catholique de Lille (GHICL), un des plus importants adhérents hospitaliers de court séjour de la FEHAP n’a-t-il pas estimé utile et nécessaire de s’investir sur le domicile, avec la création en 2011 d’une SPASAD de 150 places ?