Conditions dans lesquelles les sages femmes participent à l'AMP

Les conditions dans lesquelles les sages-femmes concourent aux activités d'AMP viennent d'être précisées par un décret du 17 juillet 2012 publié au JO du 19 Juillet. Ce texte vient en appliction de la loi bioéthique du 7 juillet 2011 qui prévoyait que "les sages femmes sont autorisées à coucourir aux activités d'AMP".

Ce texte complète les dispositions déjà existantes concernant le champ de compétence des sages femmes (article L 4151-1 du CSP).

- Les sages femmes concourent aux activités cliniques d'assistance médicale à la procréation réalisée avec ou sans tiers donneur ainsi qu'aux activités de dons de gamètes et d'accueil d'embryon"

- Les sages femmes exercent au sein des centres d'AMP autorisés. Les sages femmes libérales peuvent également coucourir à ces activités lorsqu'elles en tant que tiers extérieur dans le cadre d'une convention.

- Les sages femmes font partie de l'équipe médicale clinicobiologique pluridisciplinaire et participent ainsi aux entretiens particuliers.

- Elles apportent aussi aux couples "les informations et l'accompagnement nécessaires à toutes les étapes de la mise en oeuvre de la procédure en lien avec les médecins du centre".

- Elles interviennent au cours de consultations spécifiques pour la programmation et la mise en oeuvre du protocole de prise en charge établi par le médecin pour chaque patiente, l'éducation thérapeutique, la prescription et le suivi des examens biologiques, la surveillance échographique de la réponse ovarienne au traitement.

- Elles collaborent lors de l'insémination artificielle et au prélèvement ainsi qu'au transfert d'embryons et contribuent à la surveillance post-opératoire des patientes

- Participent au suivi des tentatives

- Information et suivi clinique dans le cadre du don d'ovocytes

- Evaluation aux activités du centre

Vous pouvez consulter l'intégralité du decret sur le lien suivant : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000026200439