Création de centres de référence pour la prise en charge des infections ostéo-articulaires

Les infections ostéo-articulaires apparaissent le plus souvent après des interventions chirurgicales et nécessitent des traitements complexes, longs et coûteux. Elles sont souvent la cause d’importantes séquelles fonctionnelles. C’est pourquoi la ministre de la santé a annoncé la désignation de 8 centres de références interrégionaux qui assureront une prise en charge optimale des patients souffrant de telles infections. Ils auront principalement une mission de coordination, d’expertise, de formation et de recherche, en lien avec les autres établissements présents sur le territoire de santé. D’après le ministère, il y aurait chaque année en France 2000 à 2500 nouveaux cas, d’infections ostéo-articulaires qui seront désormais traitées prioritairement par ces 8 centres de référence.

Les huit centres concernés sont les suivants :

- le CHRU de Lille, ayant en appui 3 CHU et un CH et auquel est associée la Fondation Hopale de Berck (FEHAP) pour l’inter-région Nord/ Nord-ouest
- le CHU de Reims pour l’inter-région Est
- le CHU de Tours pour l’inter-région Ouest
- les Hôpitaux Civils de Lyon pour l’inter-région Sud-est
- l’Assistance Publique des Hôpitaux de Marseille pour l’inter-région Sud-méditerranée
- le CHU de Toulouse pour l’inter-région Sud-ouest
- le groupe hospitalier Diaconesses-Croix Saint Simon (FEHAP) et le CHU Raymond Poincaré de Garches (AP-HP) pour la région Ile de France.

Ces centres ont été sélectionnés par le ministère sur proposition des ARH selon un cahier des charges établi par les sociétés savantes. Il existe une volonté de coopération étroite entre les centres de référence et les autres établissements de santé de l’inter-région afin d’améliorer la prise en charge.
En 2009, deux nouveaux centres pourraient être sélectionnés afin de permettre une prise en charge optimale des ces infections sur tout le territoire.

Afin d’assurer le financement de ces centres, 900 000 euros ont été réservés dans l’ONDAM pour 2008 et en 2009, chaque centre recevra 150 000 euros de financement.

Par ailleurs, il est prévu une modification du dispositif tarifaire avec la création d’un GHM chirurgical de prise en charge des infections ostéo-articulaires dans la V11. Cette nouvelle version de la classification des GHM entrera en vigueur en mars 2009.

Deux tarifs seront associés à ce GHM, le plus élevé ne pourra être facturé que par les centres de référence, afin d’inciter les autres établissements à transférer leurs patients souffrant d’infection ostéo-articulaire complexe vers ces centres.

Dans le cadre de la V11, les infections ostéo-articulaires complexes seront intégrées dans la liste des complications dans les niveaux de sévérité les plus élevés. Enfin, il est prévu un découpage en deux GHM médicaux spécifiques.