Coûts de fonctionnement en crèche : étude de la CNAF

Face à l'augmentation des coûts de fonctionnement des établissements d'accueil du jeune enfant, la CNAF a souhaité lancer une étude pour améliorer la compréhension des déterminants des coûts de fonctionnement. L'étude a été réalisée sur un échantillon de 300 établissements ayant reçu une aide au fonctionnement en 2014. L'échantillon a été constitué à partir de 4 critères : le statut (public, associatif, privé lucratif), le type d'activité (micro-crèche, accueil collectif), la zone géographique (rural, urbain...) et la taille de la structure.

Attention : le questionnaire a été envoyé à 300 structures, seules 168 ont réponu et seulement 141 questionnaires étaient exploitables.

 panel

 

Qu'est-ce qui ressort des résultats ?

> le prix de revient moyen d'une heure de crèche serait de 10,18 euros (une augmentation de 22,6% depuis 2007). Le privé lucratif fait apparaître un coût de revient horaire de 11,54 euros, quand une structure associative est à 9,25€ !

> 3/4 des coûts sont des charges de personnels. Les achats constituent le second poste (7%), les amortissements et provisions le 3e (5.1%)

> 86% des EAJE interrogés ont recours à des prestations externes, le plus souvent les repas. 

> les établissements du panel disposent en moyenne de 11,3m² par place

Le statut juridique de l'établissement serait le principal déterminant des différences de coûts

Les cabinets chargés de l'étude ont estimé que 3 grandes variables expliquent la majorité des différences de coûts :

  • le statut juridique d'après l'étude, pourrait expliquer jusqu'à 11% de la variance des coûts de revient.
  • le taux d'occupation pourrait expliquer 6,4% de la variance
  • le recours à l'externalisation quant à lui serait responsable de 6,1%

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter l'e-ssentiel n°163 de la CNAF portant sur cette étude.