Etude de la DREES sur les établissements d'accueil pour adultes et familles en difficulté sociale

Dans une étude publiée à la mi-septembre, la Direction de la recherche, des études économiques et de la statistique recense 2023 établissements accueillant des adultes et des familles en difficulté, soit un total de 88 500 places offertes.

Parmi ces places, la moitié sont destinées à l'hébergement des personnes, assuré principalement par les Centres d'Hébergement et de Réinsertion Sociale, mais aussi par d'autres types d'établissements tels que les établissements d'accueil mère-enfant, les Centres d'accueil pour demandeurs d'asile, les centres provisoires d'hébergement, les autres centres d'hébergement et maisons relais.
Sur la période 2004-2008, on note une hausse du nombre de places d'hébergement, au sein desquelles il faut distinguer :
-l'hébergement d'urgence (hébergement à prise en charge immédiate et pour durée d'intervention inférieure à 15 jours ) qui représente 12% de l'offre d'hébergement
-l'hébergement d'insertion, au coeur même du dispositif AHI ( Accueil Hébergement Insertion ), un hébergement inscrit dans la durée qui représente 44% de l'offre .
-l'hébergement de stabilisation (hébergement sans limitation de durée mais à vocation transistoire en faveur de personnes fortement désocialisées, intermédiaire entre l'hébergement d'urgence et d'insertion ) qui représente 8% de l'offre.

On constate une amélioration de l'hébergement proposé avec une diminution des places en dortoirs ( une place sur six désormais) et une hausse des places en maison ou en appartement ( 54% des places ).

Au total le dispositif d'accueil et d'hébergement offre 1,4 place pour 1000 habitants avec de fortes disparités régionales, la moitié des places se trouvant dans 4 régions : Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte-d'Azur , Rhône-Alpes et Nord-Pas-de-Calais.

Le secteur privé non lucratif gère 85% des établissements, à côté  d'une gestion publique ou semi publique, et d'un secteur commercial très marginal sur ce champ d'activités.

Le 1er service rendu par ces établissements consiste en une aide aux démarches administratives proposée par 81% d'entre eux, ainsi qu'une assistance pour les recours relatifs au Droit au Logement Opposable ( depuis la loi DALO de 2007)

S'agissant du personnel, le taux d'encadrement moyen est de 22 ETP pour 100 places avec de fortes variations selon le type de structures ( 10 ETP pour 100 places en CADA , 52 ETP pour 100 places en établissements d'accueil mère-enfant ). Les deux principaux métiers sont ceux d'éducateur spécialisé ( 15% du personnel) et de veilleur de nuit ( 9% du personnel).