INFIRMIERS - VACCIN ANTIGRIPPAL



Ce texte précise les conditions de réalisation de ce vaccin par les infirmiers. L'infirmier est "habilité à pratiquer l'injection du vaccin antigrippal, à l'exception de la première injection", sur "certaines personnes dont les conditions d'âge et les pathologies" sont "précisées par arrêté".

L'infirmier doit indiquer "dans le dossier de soins infirmiers l'identité du patient, la date de réalisation du vaccin ainsi que le numéro de lot du vaccin lors de l'injection". Il doit également déclarer "au centre de pharmacovigilance les effets indésirables portés à sa connaissance susceptibles d'être dus au vaccin".

La liste des personnes pouvant bénéficier de l'injection du vaccin antigrippal effectuée par l'infirmière est détaillée par  arrêté

Il s'agit des personnes âgées de 65 ans et plus. Cela concerne aussi les personnes atteintes de certaines pathologies comme des affections broncho-pulmonaires, des maladies cardiaques et rénales ou encore des diabètes.

  • certaines affections broncho-pulmonaires chroniques,
  • les cardiopathies congénitales mal tolérées,
  • les insuffisances cardiaques graves et valvulopathies graves, 
  • les néphropathies chroniques graves, 
  • les syndromes néphrotiques purs et primitifs,
  • les drépanocytoses, 
  • homozygotes et doubles hétérozygotes S/C, 
  • thalasso-drépanocytose, 
  • le diabète insulinodépendant ou non insulinodépendant ne pouvant être équilibré par le seul régime
  • les déficits immunitaires cellulaires.

Les femmes enceintes et les personnes atteintes par le VIH sont exclues de cette liste, précise le texte.

Un autre permet la prise en charge par l'assurance maladie de ce vaccin, délivré dans ce cadre.