Plan cancer

Du plan cancer 1 au plan cancer 2

- Un plan cancer ambitieux

C’est parce que le cancer est une malade dont les perspectives de guérisons s’améliorent de plus en plus grâce aux avancées technologiques et thérapeutiques et que chaque année de trop nombreux nouveaux cas sont recensés que le cancer a été déclaré grande cause nationale.
Ouvert à l’initiative du Président Jacques Chirac le 14 juillet 2002, le chantier de la prise en charge du cancer a été lancé par le « plan cancer » 2003-2007.

Elaboré à la demande du Président de la République, le Plan de mobilisation nationale contre le cancer comporte 70 mesures réparties en six chapitres : prévenir, dépister, soigner, accompagner, former, comprendre et découvrir.
Vous pouvez retrouver l’ensemble des mesures de ce plan en cliquant ici

C’est dans le cadre de ce même plan cancer que la loi de santé publique du 9 août 2004 a crée l'Institut National du Cancer (INCA) (pour consulter le texte cliquez ici), afin de pérenniser une politique nationale coordonnée de lutte contre le cancer. Placé sous la tutelle des ministères chargés de la santé et de la recherche, il fédère l'ensemble des acteurs de la lutte contre le cancer en France.
Vous pouvez retrouver l’ensemble des missions de l’INCA en cliquant ici

Depuis la feuille de route tracée par le plan cancer continue de se décliner afin d’améliorer la prise en charge des patients.

Référentiels de bonne pratique ; Réglementation des établissements ; Anticancéreux ; Cancéropôles ; Dispositif d’Annonce ; Réseaux de Cancérologie ; Centres de Coordination ; Dossier Communiquant ; Concertations Pluridisciplinaires… autant de sujets sur lesquels la FEHAP est sollicitée en partenariat avec l’INCA et en relaie avec ses adhérents.

Le plan cancer est aujourd'hui arrivé à son terme et est en cours d'évaluation pour préparer le prochain plan cancer.

Vous pouvez consulter le Rapport de la Cour de Comptes sur l'INCA et le Plan cancer en cliquant ici et celui du Haut Conseil de la Santé publique en cliquant ici (les fédérations dont la notre ont été auditonnées dans ce cadre).

- Préparation du Plan cancer 2

En vue de la préparation du prochain plan cancer l'INCA a organisé des séminaire dans le cadre de son CA auxquels la FEHAP a été conviée. Nous vous proposon de consulter les premiers élements de discussion près de l'INCA en vue de la préparation du plan en cliquant ici et en cliquant ici.

De son côté, le Pr Grünfeld, néphrologue à l'hôpital Necker à Paris, a été missionné par le Président de la République pour formuler des recommandations pour le futur plan cancer 2. Une commission ad hoc s'est réunie le 8 décembre à laquelle n'ont malheureusement pas été conviées les fédérations d'établissements. Devant l'absence de concertation avec les représentants des établissements de santé, les fédérations ont sollité directement le Pr Grünfled. La FEHAP a adressé 48 propositions de mesures concrètes et pragmatiques. Vous pouvez retrouver le courrier adressé au Pr Grünfeld en cliquant ici et les propositions de la FEHAP en cliquant ici. Au travers de ces propositions nous avons souhaité que l'organisation d'une prise en charge globale puisse être garantie afin d'offrir la meilleure qualité de vie possible aux patients atteints de cancer et ceci tout au long de leurs parcours de vies.

Le rapport du Pr Grünfeld a été remis officiellement le vendredi 27 février au Président de la République. Les grands axes des propositions étaient déjà connus à savoir la recherche et la réduction des inégalités et s'inscrivent dans la lignée des observations formulées par la Cour des Comptes et le Haut Conseil de la Santé Publique. Les contributions et auditions (dont celle de la FEHAP autour d'un petit déjeuner) ont par ailleurs été nombreuses. 

Le rapport a été rendu public le 24 Mars et conclu à 8 propositions générales pour guider le prochain plan cancer :

1. Recherche transversale et pluridisciplinaire

2. Encourager la recherche sur les determinants des inégalités de santé

3. Recherche sur les causes comportementales et environnementales

4. Prévention et depistage : privilégier les actions de proximité et d'éducation thérapeutique notamment à destination des populations les plus vulnérables

5. Améliorer la coordination des soins et le lien avec le secteur médico-social notamment autour du médecin traitant et de la notion de parcours de soins

6. Tenir compte de la situation démographique de certaines professions

7. Travail avec les associations de patients

8. Travail sur le "vivre après le cancer"

Vous pouvez consulter l'intégralité des propositions du Pr Grünfeld sur le site de la présidence de la répuplique <a target="_blank" href="http://www.elysee.fr/documents/index.php?lang=fr&mode=view&cat_id=8&press_id

- Contenu du plan cancer 2

Le Président de la République, Nicolas Sarkozy, a finalement annoncé le Plan cancer 2009-2013, le 2 novembre 2009 à Marseille.

Le Plan cancer 2 a donc été construit à partir du rapport du Pr Jean-Pierre Grünfeld. Il s'inscrit conformément aux attentes dans la continuité du précédent.  

Le nouveau plan cancer ouvre plus particulièrement des voies nouvelles pour  :

- 1er une meilleure prise en compte des inégalités de santé pour assurer plus d'équité et d'efficacité dans l'ensemble des mesures de lutte contre les cancers ;
l'analyse et la prise en compte des facteurs individuels et environnementaux pour personnaliser - 2e la prise en charge avant, pendant et après la maladie ;
- 3e le renforcement du rôle du médecin traitant à tous les moments de la prise en charge pour permettre notamment une meilleure vie pendant et après la maladie.

Construit finalement autour de 5 axes (Recherche, Observation, Prévention-Dépistage, Soins, Vivre pendant et après le cancer), le nouveau plan comprend 30 mesures qui correspondent à 118 actions concrètes. Six mesures parmi les 30 ont été identifiées comme « phare ».

Ce plan représente près de 750 millions d'euros de mesures nouvelles.

 Un site dédié au plan a été crée et rassemble toutes les informations relatives au plan  et à l’avancement de ses 30 mesures. Vous pouvez consulter le site sur www.plan-cancer.gouv.fr


-Evaluation de l'état d'avancement du plan cancer 2 :

Le plan cancer a prévu le pilotage de son état d'avancement. Un rapport est remis régulièrement au Président de la République pour rendre compte de cet état d'avancement.

Le dernier rapport a été remis en décembre 2011. Vous pouvez le consutler. http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/4eme_rapport_etape_Plancancer30012012.pdf

Le rapport, réalisé par l’Institut National du Cancer (INCa) et fait état du respect ou non du planning concernant toutes les mesures développées dans le plan. Il reprend, mesure par mesure et pour chaque trimestre depuis son lancement, les actions engagées, les faits marquants, les indicateurs de suivi, ainsi que l’exécution budgétaire détaillée.

Dans l’ensemble, le rapport conclu que 107 des 119 des mesures progressent conformément au calendrier prévu et cinq d'entres elles sont d’ores-et-déjà achevées.

Toutefois les mesures avancent à des vitesses différentes. La recherche et le développement du parcours personnalisé des patients par exemple sont relativement avancés alors que la prévention et le dépistage, ou encore le suivi de la qualité de la vie pendant et après le cancer, et enfin de la démographie médicale en cancérologie semblent plus difficiles à mettre en oeuvre.