Statistiques de l'HAD

- L'ATIHsur demande de la MT2A a rendu un rapport visant à éclairer les pouvoirs publics sur le développement de l'HAD notamment en pédiatrie, en soins palliatifs, en SSR. Notamment dans un contexte de réflexion du redéploiement de l'activité de court séjour vers le domicile mais aussi de contrôles des prises en charge par l'assurance maladie, une telle étude ne peut qu'apporter des élements objetifs d'analyse à exploiter.

Vous pouvez retrouver l'ensemble de cette étude en cliquant ici sur le site de l'ATIH.

Vous pouvez retrouver toutes les statistiques et cartographies de l'activité HAD sur le site de l'ATIH en cliquant ici

-La FEHAP pour sa part a analysé les données disponibles concernant l'hospitalisation à domicile (HAD) entre 2005 et 2007. L'étude confirme la place prépondérante du secteur privé non lucratif dans cette prise en charge. Vous pouvez retrouver l'ensemble de ces chiffres dans la neuvième lettre de l'Observatoire qui décrit, par secteur, l'évolution de cette activité au cours des dernières années, tant en volume qu'en fonction des modes de prises en charge, et selon le profil des patients. Pour consulter le document vous pouvez cliquer ici

-L'IRDESdans son n°140 de "Question d'économie de la santé" de Mars 2009 propose une exploitation statistique des données d'activité de l'HAD sur la base du PMSI 2006.

Outre le profil des patients pris en charge en HAD en 2006, sont analysés les soins qui leur sont administrés et comment la prise en charge en HAD se situe dans leur trajectoire de soins.

Les principaux constats pour cette année 2006 :

- Plus de deux millions de journées d'HAD ont été réalisées en France métropolitaine

- Les patients pris en charge, de tous âges, sont surtout des hommes plutôt âgés et des jeunes mères

- Les situations cliniques sont très diverses et 30 % d’entre elles correspondent à un niveau de dépendance moyen à important

- Les principaux motifs d'admission sont : les soins palliatifs, la cancérologie et la périnatalité

- L'HAD a permi d'éviter ou de raccourcir une hospitalisation en établissement de santé pour un patient sur trois

- Près de 7 % des séjours se sont terminés par le décès du patient chez lui

Vous pouvez consulter l'intégralité de cette étude sur le site de l'IRDES en cliquant ici ainsi que les questions posées à l'auteur en cliquant ici

Vous pouvez également consulter l'étude qui avait été faite par l'IRDES sur l'état de santé des patients en HAD en cliquant ici