Synthèse du Tablau de bord des infections nosocomiales 2009 (TBIN 2009)


Vous trouverez ci-joint, l’analyse complète et détaillée effectuée par l’Observatoire de la FEHAP. En synthèse :

Les PNL n’apparaissent pas dans la restitution officielle de la DGOS, car classés selon leur mode de financement antérieur : avec les CH, eux-mêmes distingués en + ou - de 300 lits, ou avec les cliniques privées, distinguées en + et - de 100 lits, selon qu’ils sont respectivement ex-DG ou ex-OQN.

La quasi-totalité des établissements ont transmis leurs résultats en 2009.

Le TBIN se décompose en plusieurs indicateurs comme vous le savez.

ICALIN (indicateur de moyens) :
- les FEHAP MCO sont en majorité dans la classe A (81%), mais en retrait par rapport aux autres secteurs (CHU 85%, CLCC 90%, gros CH 91%, petits CH 84%, grosses cliniques92%, petites cliniques 88%) ;
- en SSR les FEHAP sont à 66% en classe A versus 73% pour tous les autres ;
- globalement tous autres secteurs que MCO confondus, les FEHAP sont à 63% en classe A, contre 72% pour tous les autres

SURVISO (surveillance des infections de site opératoire, ne concerne que la chirurgie) : indicateur de résultats
- il n’y a pas d’établissement FEHAP en liste noire (étbnts qui ne surveillent pas ces ISO).
- ici au contraire plus de la moitié (52%) des établissements FEHAP MCO ont déployé la surveillance de tous leurs sites opératoires, contre 49% des autres structures MCO ayant des services chirurgicaux (41% pour les CHU, 80% pour les CLCC, 68% pour les petits CH, 46% pour les gros CH, 46% pour les petites cliniques, 42% pour les grosses cliniques) ;
- ce résultat satisfaisant au global est à nuancer si on ne prend que la catégorie « CH de moins de 300 lits », dans laquelle se trouve une majorité de nos établissements : 58% pour les FEHAP, 68% pour les publics).

Score agrégé moyen (tient compte de tous les indicateurs du tableau de bord) ; retenu dans les palmarès et probablement l’indicateur le plus parlant en synthèse. Score exprimé sur 100.
- globalement, le score agrégé moyen MCO des établissements FEHAP est inférieur à celui des autres structures : 85,0 versus 87,8.
- par catégorie d’établissements : CHU à 96,0 ; CLCC à 97,1 ; les FEHAP ex-DG de moins de 300 lits sont à 88,4 versus 87,1 pour les autres ex-DG de même taille, les FEHAP ex-OQN de moins de 100 lits sont à 81,8 versus 87,9 pour les autres ex-OQN de même taille, pour ne prendre que 2 catégories très représentatives.

L’étude des évolutions 2008-2009 montre un résultat encourageant dans la mesure où il y a amélioration nette du % d’établissements FEHAP en classe A pour tous les indicateurs, et augmentation du score agrégé, pour tous les indicateurs, mais cette progression est généralisée. Ce sont surtout les indicateurs ISCHA (indicateur de consommation de solutions hydro-alcooliques) et ICATB (indice composite de bon usage des antibiotiques) qui progressent, partout.

Sachez enfin que ce TBIN, en vigueur depuis 2004 pour l’ICALIN tout du moins, évolue en 2011 avec un TBIN 2ème génération ; les marges de progression du TBIN devenant plus faibles et certains indicateurs, notamment de moyens et de consommation, ayant été discutés par les experts.