La FEHAP en croisade contre le Gaspillage alimentaire

Gaspiller de la nourriture, c’est incontestablement gaspiller de l’argent, mais aussi et surtout avoir un impact négatif sur son environnement. Des assiettes qui repartent à peine entamées, des tranches de pains ou des desserts juste grignotés… La restauration collective est une des plus importantes sources de gaspillage de denrées alimentaires (en France près de 20% de la nourriture servie est jetée).

Au-delà du gaspillage généralisé nous avons choisi parmi nos adhérents deux établissements mettant en œuvre des dispositifs tentant de réduire au mieux les quantités de nourritures jetées sans avoir été consommées.

 

De la sensibilisation ...

La Chataigneraie est un Centre de Rééducation et de Réadaptation Fonctionnelle, adhérent de la FEHAP. A l’occasion de la journée de lutte contre le gaspillage alimentaire, la Chataigneraie a mis en place une journée de sensibilisation 

  • Campagne de pesée des déchets pour évaluer la quantité de déchets alimentaires. Mise en place du tri des déchets au self du personnel

chataigneraie 1

Le bilan : 10 kg de déchets alimentaires récupérés uniquement au self (70 repas servis) -> soit environ 140g par plateau.

L’objectif de cette campagne étant de faire prendre conscience aux parties prenantes de la nécessité de trier, mais aussi de réinterroger nos façons de consommer pour diminuer le gaspillage alimentaire. 

  • Affiches au self et au restaurant pour sensibiliser les collaborateurs et les patients (reprise de la campagne du ministère) à des gestes permettant de limiter le gaspillage.
  • Mise à disposition de recettes pour utiliser les restes plutôt que de les jeter (cuisine anti-gaspillage) 

 

... à la mise en action au service de la lutte contre le gaspillage

Témoignage de Dominique Fleury, responsable Hôtelier au sein de la Fondation Santé des Etudiants de France (FSEF), sur une innovation qui valorise les déchets. 

« Le CMPA (Centre Médical et Pédagogique pour Adolescents) de Neufmoutiers en brie et le CMP (Centre Médico-psychologique) de Varennes jarcy, deux des six établissements franciliens de la Fondation Santé des Etudiant de France ont fait le choix de traiter leurs déchets alimentaires en tenant compte à la fois des enjeux environnementaux, sociaux et économiques.

La restauration collective du CMPA produit environ 400 repas par jour et le CMP de Varennes jarcy 350 repas par jour. Conscients de nos obligations et voulant mener des démarches écoresponsables, nous avons souhaité mettre en place une solution de valorisation des bio déchets qui s’est traduite par une démarche concrète en faveur de l’environnement.

Depuis le 20 décembre 2014 pour le CMP Varennes Jarcy, du  01 octobre 2015 pour le CMPA  deux  déshydrateurs ont été installés dans les services restauration respectifs, permettant de retirer  l’eau des déchets et de les transformer en une poudre sèche et inodore qui devient un substrat organique, base d’un fertilisant utilisé pour nos propres espaces verts (création d’un jardin potager naturel).

 fsef

Cette machine déshydrate et traite en quelques heures les restes alimentaires (déchets organiques uniquement), réduisant par 5 leur volume. Le résultat est une poudre inodore 100% naturelle qui est ensuite transformée en engrais organo-minéral. Le ramassage s’effectue une fois par mois ce qui limite les rotations de véhicules et aussi les émissions de CO2.

Le tri des déchets est organisé par un pré-tri en regroupant tous les restes alimentaires dans une assiette par table ce qui facilite la collecte des déchets au niveau de la plonge. Des tables de tri sont  installées à cet effet et adaptées à l’ensemble des patients valides, fauteuils et professionnels que nous accueillons. L’architecture de nos plonges et la collecte des couverts sont repensées afin de pousser la démarche vers une ergonomie la plus adaptée pour tous. Le vivre ensemble a pris tout son sens dans un projet ou toutes les forces vives de nos établissements ont pu se rassembler.

Nos  établissements sont passés d’un statut de producteurs de bios-déchets à ceux de producteurs de substrats organiques. Cela participe à former nos jeunes patients à ces gestes Eco responsable. »

 

 

A l’instar de ces initiatives, la FEHAP aussi montre la voie!

La FEHAP s’engage également dans cette lutte contre le gaspillage alimentaire en mettant sur son site internet, à disposition de ses adhérents, divers supports d'accompagnement comme par exemple les «  10 points clés de la lutte contre le gaspillage alimentaire » ou une fiche technique sur les biodéchets, issus des travaux d’un groupe de travail sur la gestion durable et responsable des déchets.

 

Pour plus d’informations sur la démarche RSE FEHAP : rse@fehap.fr  

 

 

Dernièrement le cadre législatif a également évolué, une loi contre le gaspillage alimentaire a été adoptée, mercredi 3 février 2016, au parlement. Elle intègre entre autre la lutte contre le gaspillage alimentaire au parcours scolaire ainsi que dans le champ de la responsabilité des entreprises.