Management générationnel : mythe ou réalité ?

Génération Y ou Z, digital native, management générationnel … voilà des notions très présentes dans les manuels et articles de management. Qu’en est-il sur le terrain ? Le 14 Décembre une délégation de 5 étudiants en Master 2 de Management des Etablissements de Santé à l’IAE Gustave Eiffel de Crétail (94), a eu l’opportunité de participer au 41ème congrès de la FEHAP. Ils ont pu suivre la conférence-débat au sujet du management intergénérationnel et l’intégration des jeunes générations. Thème qui les concerne de près !

Mr Tcheng, Directeur de la Fondation et de l’Hôpital Cognacq-Jay à Paris, qui intervenait à cette occasion, est également leur enseignant dans le cadre du cursus qu’ils suivent. Il est lui-même à cheval entre la génération X et Y, et est régulièrement en contact avec les étudiants. On peut dire qu’il connait donc bien le sujet. Il a fait référence à de grands noms de la théorie des organisations comme Maslow et Herzberg mais a également cité Albus Dumbledore « La jeunesse ne peut savoir ce que pense et ressent le vieil âge. Mais les hommes âgés deviennent coupables s’ils oublient ce que signifiait être jeune." (Harry Potter et l'Ordre du Phénix). Mme Lebreton Kueny, Directrice des ressources humaines du groupe AFNOR seconde intervenante de la conférence, s’est dit être proche de l’état d’esprit de la génération Y, Pour elle, « la compétence n’attend pas les années et le croire c’est se rassurer ».

M. Tcheng précise cette pensée. Quelle que soit l’époque et la génération, chaque individu connaît une évolution dans sa vie et dans son rapport au travail, ce qui relève de l’acquisition d’une certaine maturité. Deuxième réserve, dans les tests de personnalité les plus reconnus, les différentes catégories de population ne se distinguent pas selon leur âge. Les différences sont davantage liées à la personnalité qu’à l’âge. Enfin, dernière précaution apportée par Cédric Tcheng et illustrée par les théories des organisations : les facteurs de motivation profonde pour un travail seraient liées à des besoins personnels, au contexte, et non pas à l’âge. En conclusion, le management relationnel serait, pour nos deux experts, un effet de mode et non une réalité de terrain. Un point discuté par l’assistance qui rapporte des expériences parfois différentes.

 

Management Génération Y