Le secteur privé non lucratif dans la dynamique de coopération

Le secteur privée non lucratif dans la dynamique de coopération

Si la nécessité d’une coopération semble désormais acquise pour les acteurs du secteur associatif, des craintes et des interrogations subsistent. Les Administrateurs sont la clef de voute de la politique et de la stratégie des établissements et services PNL, ainsi il semble évident de mettre au centre de notre réflexion les administrateurs.

Les enjeux des coopérations sont très présents dans le cadre des nouvelles Communautés Hospitalières de Territoire, ou des GCS ou GCSMS. Les acteurs du secteur social et médico-social du PNL devront se faire entendre dans ce nouveau contexte d'organisation, apportant davantage de régulation, et de nouvelles règles d’autorisation. A cela s'ajoutent les menaces d’une concurrence accrue avec les modèles de tarification à l’activité. En réponse à ces évolutions, le secteur Privé Non Lucratif doit continuer toujours et encore à devancer les besoins sociaux des populations, à inventer, à militer, dans un esprit d'accueil, de soin et de respect de tous, y compris des plus vulnérables.

Les administrateurs des établissements membres de la FEHAP ont et conservent un rôle décisif de défenseurs de leur secteur sur le terrain. C'est à leur niveau que se décident les évolutions, c'est la voix qu'ils portent à l'échelon local qui est la plus susceptible d'être entendue par les différents acteurs des secteurs sanitaire, social et médico-social. Les administrateurs ont ainsi pour devoir de défendre le PNL vis-à-vis de leurs interlocuteurs extérieurs, tout particulièrement sur leur territoire et ils doivent donc se penser comme des coconstructeurs des réponses publiques et non comme des exécutants.

 Pour exercer une véritable influence sur les réponses publiques, il est essentiel, qu'au préalable, au sein de la structure, le projet politique soit précisément défini et actualisé. A cet égard, couple Directeur général/Président est une pièce maîtresse de la structure. La complémentarité du couple DG/Président permet d'incarner en pratique, dans la gestion quotidienne des établissements, les valeurs du PNL et le projet politique de la structure.

Pour assurer la pérennité de leur action et son adaptation continue afin de répondre au plus juste aux besoins des populations, il est essentiel que les établissements du PNL se pensent en coopération avec les autres acteurs du champ médical, social et médico-social. Pour se faire, tous les acteurs doivent mener une analyse du territoire et de ses besoins, ainsi il peut être construit des associations pour la mise en œuvre du projet politique de la structure sont des domaines qui relèvent de la mission politique de l'administrateur, de son rôle d'orientation de la structure et de la réponse aux populations. L'administrateur ne doit ainsi pas subir les coopérations, mais les choisir, se les approprier et les investir, pour en faire des outils de réalisation des objectifs de la structure.