Description de l’agrément FEHAP

Description de l’agrément FEHAP

Selon l’article L. 120-1 du code du service national, le Service Civique vise à renforcer « la cohésion nationale et la mixité sociale en offrant à toute personne volontaire l’opportunité de servir les valeurs de la République et de s’engager en faveur d’un projet collectif en effectuant une mission d’intérêt général auprès d’une personne morale agréée ». 

Initiative individuelle pour l’intérêt collectif, solidarité, engagement, mixité… sont les valeurs du service civique. Elles correspondent à celles du secteur privé non lucratif. C’est pourquoi la FEHAP a souhaité s’engager, dès 2012, dans la démarche du service civique en sollicitant un agrément collectif au bénéfice de ses adhérents. Ces derniers peuvent ainsi accueillir des volontaires en évitant les démarches administratives, parfois complexes, liées à une demande d’agrément individuel, difficile à initier dans les structures de taille réduite. 

La FEHAP propose à ses adhérents un pilotage centralisé de ce dispositif au niveau de son siège. Elle les informe, les conseille et les accompagne pour la mise en place de ces contrats mais aussi au cours des missions.

L’agrément obtenu permet aux adhérents d’accueillir un volontaire pour une durée de 6 à 10 mois, parmi les cinq types de missions suivantes : 

 

 Attention ! L'agrément collectif FEHAP ne concerne que l'accueil de jeunes majeurs.

  • Santé :

Participer à la médiation, à l'animation et à l'accompagnement des patients hospitalisés et de leur famille.

  • Aide à l'autonomie :

Accompagner des personnes en situation de handicap, des personnes âgées dépendantes ou à risque de dépendance, à l'accès à la vie sociale, citoyenne et culturelle.

  • Action sociale :

Accompagner des personnes en situation de précarité ou d'exclusion, des jeunes en difficulté au titre de l'aide sociale à l'enfance, grâce à l’organisation d’actions de prévention et d'animation.

  • Petite enfance :

Favoriser la citoyenneté, l’éveil culturel et artistique par la mise en place de projets innovants au sein d'établissements d'accueil de jeunes enfants.

  • Vie associative :

Promouvoir la vie associative et l'engagement solidaire auprès du grand public.

 

Image2

Zoom sur

L’accueil d’un volontaire en Service Civique doit donc être pensé avant tout comme la rencontre entre un projet relevant de l’intérêt général porté par l’établissement et un projet personnel d’engagement d’un jeune.

Ainsi, une mission de Service Civique doit être autant utile aux jeunes qu’à la structure qui l’accueille et à la société en général.