Carte blanche à Érik Orsenna de l’Académie française

«  Ce que nous connaissons sera forcément remis en cause par le numérique »

Érik Orsenna, de l’Académie française, était le grand témoin du 40e Congrès, invité par la FEHAP. Il a livré ses impressions sur cet évènement, autour des concepts-clés de la diversité, de la possibilité, de la géographie et de la spécialisation. Il est revenu sur les bouleversements induits par la société numérique et les problématiques posées, notamment en termes de métiers, de préservation de l’intimité et de l’identité des personnes.  

 ….

 

Pour accéder à l'intégralité de l'article, abonnez-vous