Inauguration du Bâtiment Grand Coeur de la Maison Hospitalière Saint Charles à Nancy

L’inauguration du Bâtiment Grand Coeur de la Maison Hospitalière Saint Charles à Nancy, s’est déroulée ce mardi 28 novem

logo bigbre en présence des membres du conseil d’administration de l’association et de son président, Yves Baton, de la déléguée territoriale de l’ARS Grand Est, Eliane Picquet, du Président du Conseil Départemental de Meurthe-et- Moselle, Mathieu Klein, du Président de la Métropole du Grand Nancy, André Rossinot, du Maire de Nancy, Laurent Hénart et de nombreux professionnels du secteur sanitaire et médico-social de l’agglomération nancéienne.


La Maison Hospitalière Saint Charles est un établissement dédié aux séniors situé dans l’éco-quartier Nancy GrandCoeur qui symbolise le renouveau de la cité Ducale. Il disposait jusqu'à maintenant :
- d’un EHPAD qui accueille 90 résidents,
- d’un hôpital gériatrique d’une capacité de 135 lits et places,
- d’un service de consultations spécialisées dans les pathologies du grand âge.

https://www.saint-charles.fr/

Face à l’inadaptation de certains espaces de son site historique, le Conseil d’administration de l’association et la direction
viennent de se doter d’un édifice neuf baptisé « Bâtiment Grand Coeur » pour un investissement de plus de 19 M€.

La Maison Hospitalière Saint Charles constitue  un réel projet sociétal d’agglomération, unique en ce sens qu’il :
- facilite le parcours de soins des séniors avec ses équipements modernes et de proximité (hôpital, accueil de jour
et PASA) en lien avec les autres professionnels du territoire,
- crée du lien et de l’interaction entre zone urbaine peuplée d’actifs et retraités,
- évite l’éloignement des séniors dans les zones périphériques de l’agglomération,
- construit et renforce les relations avec les acteurs externes à l’établissement (professions libérales intervenant au coeur de l’établissement ou en dehors) 

 

Zoom sur

La Maison Hospitalière : un lieu qui aime l’(es) Histoire(s) Depuis 1624, du « Refuge » à « la Maison de Secours », les murs de la Maison Hospitalière ont abrité des activités d’accueil et de soins, une maison de répression et de secours, une clinique de dermatologie et de syphiligraphie, une maternité, un hospice pour vieillards etc. Aujourd’hui, la Maison Hospitalière Saint Charles câline les séniors tout en nourrissant les imaginaires. Théâtre d’une partie de l’intrigue du roman d’Eric Marchal, « Le soleil sous la soie » (Ed. A. Carrière), la Maison hospitalière Saint Charles héberge le temps de quelque pages une histoire d’amour contrariée sur fond de guerre des Ducs de Lorraine.