Groupe SROS-PRS Soins palliatifs

  • Réunion du 16.11.2011 : séance inaugurale
    La séance inaugurale présente la méthodologie fixée par le guide d’élaboration du SROS-PRS et propose d‘organiser le travail autour des thématiques suivantes: les structures, l’articulation avec la ville et le travail des réseaux, les interventions en EHPAD, les prises en charge des personnes handicapées, les soins palliatifs pédiatriques, les soins palliatifs en néonatalogie, les soins palliatifs pour les patients en psychiatrie, les soins palliatifs dans le cadre des soins aux détenus.
  • Le groupe de travail s’est réuni le 14.12.2011 et a été consacré à un bilan du SROS III en soins palliatif. Il est à constater une bonne couverture régionale globale avec 90% des installations prévues dans l’annexe réalisées. Néanmoins il persiste quelques insuffisances (pas de création d’USP sur le TS77, inégalité de la montée en charge des LISP sur le TS78, nombre d’EMSP tout juste au niveau de la borne basse de la cible prévue par le SROS, couverture du territoire encore incomplète par les réseaux sur le centre du TS92 et le nord-ouest du TS95). Ces insuffisances ont été évoquées dans le cadre d’une rencontre de C. Evin avec R. Aubry, coordonnateur national du programme « soins palliatifs ». Par ailleurs, 4 sous-groupes thématiques ont été créés : « Structures et Filières » piloté par le Dr Cornu et Mme Aubin, « Soins palliatifs à domicile » piloté par Mme Ellien et le Dr Gandrille, « Soins palliatifs en pédiatrie » piloté par le Pr Viallard et Mme Praet, « Soins palliatifs et urgences » piloté par le Dr Guigou.
  • Réunion du 19.01.2012: Groupe "Soins palliatifs à domicile"
    L’objet de ce groupe de travail est d’élaborer des recommandations pour parvenir à une meilleure prise en charge palliative à domicile, incluant les EHPAD. L’Ile-de-France se caractérise par une implication supérieure aux EMSP des réseaux dans cette mission auprès des EHPAD justifiant de leur ouvrir le financement MIGAC aujourd’hui dévolu aux EMSP (En 2011, 120 K€). La faiblesse de l’offre palliative en EHPAD résulte d’une faible connaissance des établissements à l’apport de l’HAD et des outils existants (Mobiqual, formations dispensées par les réseaux). L’astreinte palliative pourrait être une solution comme le prouve certaines expérimentations en cours (Les Magnolias dans le TS91). Le groupe souhaite prioriser la formation en interne. Il est également envisagé de développer des rapprochements par convention des EHPAD et des structures de soins palliatifs environnantes. L’intégration de cette promotion de la démarche palliative en EHPAD pourrait faire l’objet d’une clause dans la CTP.
  • Réunion du 31.01.2012: Groupe "structures et filières"
    Le sous-groupe de travail s’est réuni le 31.01.2012 dans le but de traiter les soins palliatifs en logique de filières. A ce titre, les différentes structures de soins palliatifs ont été évoquées. Le groupe fait un constat mitigé des LISP, parfois perçus comme des USP. Le groupe souhaite recommander un nombre minimal de LISP pour structurer plus encore leur apport au patient. La question du SSR palliatif est posée dans une logique de positionnement d’aval direct de l’oncologie et d’aval des USP pour patients stabilisés. Le groupe fait état de manque de données pour chiffrer ce besoin. Les réseaux ont également été évoqués, en lien avec les LISP et les SSR. La question des regroupements des structures de soins palliatifs est posée et doit être retravaillée.