Groupe SROS-PRS SSR

  • Réunion du 02.02.2012 : comité de pilotage SSR
    Lord du second COPIL, l’ARS a présenté les statistiques des établissements SSR franciliens par rapport aux résultats nationaux. Il apparait que le taux de recours est plus important en Ile-de-France, qui a par ailleurs une DMS plus importante. L’Ile-de-France est par ailleurs caractérisée par une variation importante des taux de recours en fonction des territoires et d’écarts importants de DMS pour une même spécialité. Les sous-groupes de travail sont en cours de réflexion sur les alternatives à l’hospitalisation et la fluidification de la filière SSR.
  • Réunion du 08.11.2011 : séance inaugurale
    La première réunion du groupe d’expert SROS SSR a permis de rappeler les objectifs de la révision du volet soins de suite et réadaptation. Le travail s’organisera autour des thématiques suivantes : Les hospitalisations inadéquates, l’accompagnement de la sortie d’hospitalisation et des phases de transition, la gradation des soins en SSR, la réduction des inégalités, le développement des Prises en charges alternatives, l’amélioration des prises en charge des maladies chroniques, du handicap lourd, et du vieillissement. Des sous-groupes de travail ont été constitués sur les enjeux de développement des alternatives et graduation de soins, évolution des pratiques et efficience, gériatrie, maladie chronique et handicap lourds, pédiatrie, précarité et publics spécifiques.

Sous-groupes (réunions du 11.01.2012) :

  • Réunion: précarité et publics spécifiques
    Le groupe de travail en charge du projet précarité et publics spécifiques devra contribuer à répondre aux besoins de prise en charge et de suivi des maladies chroniques, handicap lourd, vieillissement et publics spécifiques. Les membres du groupe présent ont proposé les thématiques de réflexion suivantes : la petite enfance et la grande précarité, m’addictologie, la psychiatrie, la prise en charge des détenus, l’hébergement des publics spécifiques, la prise en charge des publics spécifiques dans le cadre de la tarification à l’activité. Afin de travailler sur ces thématiques, le groupe de travail sollicitera la DRIHL, l’association habitat et soin et des experts T2A. Pour la prochaine réunion, un état des lieux de l’existant devra être réalisé à partir du précédent SROS SSR, du plan psychiatrique, plan d’addiction, de la circulaire et du décret de 2008, et si possible des résultats IDF de l’enquête sur les inadéquations hospitalières.
  • Réunion: Gériatrie
    Les membres du groupe ont proposé d’évoquer les sujets suivants lors des prochaines réunions : l’offre de soins SSR, l’éducation thérapeutique, les sorties d’hospitalisation (MCO, DMS), le positionnement de l’outil trajectoire, la problématique des patients déments, l’entrée directe au domicile et le répit familial.
  • Réunion: Développement des alternatives et graduation des soins
    Le coordinateur du groupe est Renaud Coupry, Directeur de la châtaigneraie. Le sous-groupe aura pour mission spécifique de travailler sur le développement des PEC alternatives. La lettre de mission du groupe prévoit de délimiter le positionnement des alternatives face à l’hospitalisation complète, de réfléchir aux nouvelles formes d’alternatives innovantes. Le sous-groupe devra également définir les missions ressources, expertise, plateaux techniques et élaborer un cahier des charges HDJ et HAD SSR. Les membres du sous-groupe ont proposé de travailler de la manière suivante. Dans un premier temps, identifier les alternatives à l’hospitalisation expérimentées, en analyser les bénéficies et les inconvénients et définir un cahier des charges (par exemple pour l’HAD polyvalente avec quelques options de rééducation). Il se propose également de repérer les principaux éléments des plateaux techniques.