Retour sur le Comité partenarial Ma santé 2022 / Plan National d’accès aux soins du 7 février 2019

 

La région particulièrement touchée par la réduction de l’offre de soins renforce significativement les actions et les moyens consacrés à favoriser l’accès territorial aux soins. 15 Maisons de Santé Pluri-professionnelles ont été installées 1 CPTS a été créée et 4 étaient en cours de constitution (en plus de 41 initiatives recensées), toutes accompagnées par l’ARS Ile-de-France.

L’ARS Ile-de-France fait confiance aux acteurs et partenaires de terrain pour susciter initiatives et projets, par l’intermédiaire notamment de l’article 51.

En s’appuyant sur le projet de Loi relatif à l’Organisation et la transformation du système de santé, les neufs chantiers engagés dans le Plan Ma Santé 2022 vont contribuer à compléter les mesures existantes ou à en mettre en place de nouvelles sur le champ de l’accès aux soins.

Elles concernent la structuration des soins de proximité et les soins non programmés, la gradation des soins, le numérique, le financement et, de façon significative, les ressources humaines en santé.

Ces chantiers seront tous progressivement mis en œuvre en Ile-de-France. Ils visent :

 

- à promouvoir des projets territoriaux de santé décrivant les modalités d’amélioration de l’accès aux soins et de la coordination dans chaque territoire ; 

 

- à soutenir le développement rapide et à financer les CPTS, afin qu’elles concrétisent une responsabilité populationnelle des professionnels. Les négociations conventionnelles en cours doivent déterminer les missions essentielles d’organisation des soins qu’elles prendront en charge ainsi que leur contenu..

L’ARS Ile-de-France vise 60 CPTS en fonctionnement, en cours de création ou en projet dès 2019 ;

 

- à créer et soutenir financièrement des postes d’assistants médicaux dans les spécialités et territoires en tension. L’objectif est de permettre aux médecins d’accroître le temps médical consacré aux patients ;

 

 - à labelliser dès 2020 des hôpitaux de proximité ayant un rôle important dans la structuration des soins territoriaux. En Ile-de-France, une fois leurs misions précisées par une ordonnance prévue en 2019, l’objectif sera d’envisager les opportunités d’accroître leur nombre (2 actuellement dont l’hôpital Suisse) pour favoriser les coopérations ville-hôpital, en particulier en lien avec les CPTS ; 

 

-La fusion des dispositifs d’appui aux parcours complexes afin de les rendre plus lisibles et simplifier leur usage par les professionnels ;

 

- à créer de nouveaux postes de médecins généralistes à exercice partagé, soit sous la forme « d’assistants partagés ville-hôpital », soit sous la forme de soutien à la création de postes salariés en zones sous-denses.

 

-A développer le chantier  « Numérique », l’accès aux soins sera favorisé par un déploiement rapide et élargi de la télémédecine et des télésoins adaptés aux besoins des territoires.