Budget 2008 : coup de pouce pour les alternatives à la dialyse en centre, coup dur pour les HAD

Campagne budgétaire 2008 : un coup de pouce pour les alternatives à la dialyse en centre,
un coup dur pour les HAD

Paris (France), le 29 février – Même si les nouveaux tarifs d’hospitalisation appliqués à partir du 1er mars sont globalement sources d’insatisfactions à la FEHAP, il est à noter que les alternatives à la dialyse en centre sont encouragées.
Fidèle à ses valeurs de partage et d’engagement social, la Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne Privés Non Lucratifs considère la prise en charge de proximité au seul profit de l’usager comme sa priorité. Dans ce cadre, elle souligne le coup de pouce accordé aux alternatives à la dialyse en centre (2 % d’évolution tarifaire pour la dialyse hors centre), priorités des volets Insuffisance rénale chronique (IRC) des Schémas régionaux d’organisation sanitaire. Le développement de ces alternatives permet à la fois de répondre aux besoins et aux attentes des patients, mais aussi de réaliser une économie non négligeable pour la collectivité.

Par ailleurs, toujours dans un souci de répondre aux attentes et aux besoins des usagers, la FEHAP, dont ses établissements adhérants représentent 55% de l’offre nationale d’Hospitalisation à Domicile (HAD), est inquiète de constater une stagnation des tarifs. Cette décision va pénaliser ces structures alors même qu’elles répondent à des besoins bien spécifiques et que l’objectif gouvernemental vise à atteindre 15.000 places à l’horizon 2010.