La FEHAP publie une étude sur la France des fragilités et des dynamismes territoriaux

Cliquer pour agrandir


La FEHAP vient de publier une étude sur la France des fragilités et des dynamismes territoriaux, en partenariat avec la Gazette Santé-Social : pour une connaissance actualisée des besoins de soins, d'aide à l'autonomie et de services à la personne.

Ce travail s’inscrit plus largement dans le cadre d’une réflexion lancée par la fédération en janvier 2009 sur une approche territoriale de l’offre et des besoins sanitaires, sociaux et médico-sociaux en créant un groupe de travail sur ces questions et en en confiant l’animation à Sandrine Haas Directrice Générale de la Nouvelle fabrique des territoires et au Pr. Emmanuel Vigneron, Géographe de la santé.

Ce groupe de travail a produit de nombreuses analyses de l’offre utiles aux établissements de la FEHAP mais aussi à tous les acteurs du secteur. Ces analyses déboucheront sur une publication cet automne. Mais la FEHAP a souhaité, d’ores et déjà, faire connaitre au plus grand nombre une part des résultats portant plus spécifiquement sur la France des fragilités et des dynamismes territoriaux, en publiant ce cahier détaché supplément à la Gazette des Communes.

La FEHAP seule fédération présente dans tous les champs de la protection sociale, a de ce fait une vision d’ensemble des problématiques sociales, sanitaires et médico-sociales, qui la place en capacité de développer des filières, d’organiser le parcours de la personne malade, âgée, handicapée ou en difficulté sociale au sein d’un territoire. Elle entend grâce à l’étude approfondie confiée à la Nouvelle fabrique des territoires soutenir ses adhérents dans leur souhait de continuer de remplir une mission historique, et d’apporter aux besoins non couverts une réponse en terme d’offre de soins et d’accompagnement social et médico-social et plus largement contribuer à la réflexion des pouvoirs publics dans le contexte de mise en place des agences régionales de santé et de mise en œuvre des dispositions de la loi portant réforme de l’hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires.

Les principaux apports de cette étude :
- L’opposition traditionnelle France du Nord, France du Sud et la ligne Le Havre-Marseille, ne sont plus de mise.
- L’opposition ville-campagne qui résultait des échanges commerciaux aux siècles passés disparaît derrière ce qui oppose les espaces métropolitains au reste du territoire.
- Hier encore centre-urbaine et assez dispersée parmi toutes les villes, « la France des beaux quartiers » se concentre et se localise désormais à Paris et dans des espaces périurbains limités et choisis, distincts d’autres espaces périurbains proches des centres où se concentrent les problèmes démographiques, économiques et sociaux ;
- L’essentiel des périphéries des aires urbaines constitue une France moyenne sans doute assez douce pour la plupart de ses habitants. Elle s’étale sur de grandes distances autour des principales villes du pays. On a ici la traduction territoriale d’une économie où les services et les transferts publics comptent pour l’essentiel ;
- Enfin, phénomène nouveau par ses traits aujourd’hui accusés, une « autre France » existe. On peut l’appeler la France en marge parce qu’elle présente de faibles indicateurs démographiques et socio-économiques et parce qu’elle est géographiquement en marge. Elle est, à l’échelle nationale, à l’écart des grands couloirs d’échange et à l’échelle départementale, souvent en marge aussi, formant d’étonnantes auréoles aux limites départementales et régionales et dont le Puy-de-Dôme au centre de la France constitue un exemple démonstratif. Ces territoires peuvent bien apparaître lointains. Ensemble, ils constituent des zones de concentration des besoins de santé autant qu’ils contribuent à une fracture territoriale qu’il importe de résorber.

contact : Ingrid Arnoux, journaliste : 01 53 98 95 06

Lire l'étude en ligne (au format Flash)

Télécharcher l'étude qu format PDF (Attention fichier volumineux de 34 Mo, le téléchargement peut durer de quelques secondes à plusieurs minutes) 

Retrouvez les informations relatives à cette étude sur le site de la Gazette Santé-Social.