La promotion de la bientraitance : un engagement toujours d'actualité à la FEHAP

Les établissements de la FEHAP attachent une grande importance à la qualité de la prise en charge des patients et usagers. Au-delà de la prévention de toute forme de maltraitance à l’égard des personnes vulnérables, la FEHAP promeut une culture de bientraitance.

La promotion de la bientraitance est une priorité pour la FEHAP, qui place la primauté de la personne au centre de son action. La charte des valeurs est en effet un élément fédérateur fort pour ses 3200 établissements et services adhérents. C’est pourquoi, dans le cadre de la réflexion autour de la journée internationale contre la maltraitance, la FEHAP a lancé une grande enquête auprès de l’ensemble de ses établissements sociaux et médico-sociaux.

En effet, les personnes âgées ne sont pas les seules susceptibles d’être victimes de maltraitance de la part des personnels de santé ; les personnes handicapées, les enfants peuvent également être concernés.

Les résultats de cette enquête, qui font l’objet d’une publication de l’Observatoire de la FEHAP font ressortir plusieurs points : 55 % des établissements ayant répondu à l’enquête ont mis en œuvre des actions (actualisation du contrat de séjour, du document individuel de prise en charge, installation du Conseil de la Vie Sociale, de groupes d’expression) ; 80 % des adhérents disposent ou sont en cours de réalisation d’un protocole relatif à la prévention des situations de maltraitance.

Au-delà de la mise en place de mesures de prévention de la maltraitance des personnes vulnérables, la FEHAP promeut la notion de bientraitance. Ainsi, dès 2005, l’Institut Camille Miret (46) a systématisé une formation du personnel de sa Maison d’accueil spécialisée et de l’Institut médico-éducatif. « 98% du personnel a suivi cette formation et les changements de comportements sont toujours perceptibles », se félicite le directeur. Par ailleurs, l’hôpital gériatrique Les Magnolias, très impliqué sur ce sujet, est site pilote de la formation « humanitude ».

Pour prévenir toute forme de malveillance, la FEHAP organise régulièrement depuis plusieurs années, au profit des professionnels exerçant dans ses établissements, des formations à l’évaluation interne, s’inscrivant dans une démarche d’amélioration de la qualité de la prise en charge.



Contacts :
FEHAP : Ingrid ARNOUX, Journaliste, 01 53 98 95 06.
Institut Camille Miret, 46120 Leyme, 05 65 10 20 30.
Hôpital gériatrique Les Magnolias, 77 rue du Perray, Ballainvilliers 91161 Longjumeau Tél. : 01 69 80 46 46.