Le plan de relance médico-social lancé dans un établissement PNL

Valérie Létard, Patrick Devedjian et Brice Hortefeux ont posé la première pierre du plan de relance au bénéfice des personnes âgées et des personnes handicapées dans un établissement privé non lucratif, adhérent à la FEHAP.

Paris (France), le 2 avril 2009 – Le plan de relance médico-social lancé avec le concours financier de la CNSA, va permettre d’injecter 70 millions d’euros pour contribuer au financement de 67 établissements (48 pour les personnes dépendantes, 19 pour les personnes handicapées). Le lieu de présentation ministérielle de ce plan est la Fondation Léopold Bellan qui a posé ce matin, la première pierre d’un EHPAD à Mantes-la-Jolie dont l’ouverture est prévue en 2010. La CNSA apportera une aide de 1 786 000 €, facilitant le bouclage financier du projet. Rappelons que le coût de l’immobilier dans les EHPAD pèse en totalité sur le tarif hébergement acquitté par les résidents et leurs proches. Aussi ces subventions réduisent les factures d’hébergement en limitant « le reste à charge » des usagers, favorisant ainsi l’accueil de personnes âgées.

Ainsi, ce plan de relance s’inscrit pleinement dans les attentes de la FEHAP et de ses établissements adhérents : accessibilité à des dispositifs de qualité à tous dans un système solidaire, ne reposant pas sur les générations à venir. La FEHAP a d’ailleurs voté au Conseil d’administration de la CNSA le déblocage de fonds pour ces opérations inscrites au plan de relance.

Dans l’objectif d’amplifier les effets de ce plan de relance, comme la FEHAP l’a indiqué dans ses communiqués lors de l’annonce de ce même plan en janvier 2009, il est important de l’élargir au-delà de l’aspect purement financier. Dans le secteur de l’hébergement des personnes dépendantes, le reste à charge pèse de manière importante pour les usagers et leur famille. Le « coup de pouce » impulsé par ce plan de relance, en complète adéquation avec les souhaits de la FEHAP, doit également viser :
- un accompagnement des établissements dans les dossiers de financement ;
- une mobilisation de la Caisse des dépôts et consignation pour mettre en œuvre des prêts à taux très réduits, grâce à une tarification de prêt ;
- une simplification des démarches et procédures administratives pour lever les obstacles que les établissements PNL peuvent rencontrer lors du développement de leurs initiatives.

Retrouvez :
-la carte des 67 établissements concernés
-la liste des 67 établissements concernés

À propos de la FEHAP : La Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la personne Privés non lucratifs fédère 3250 établissements adhérents, 2,5 millions de personnes accueillies chaque année, une capacité totale de 200 000 lits et places et 190 000 salariés (www.fehap.fr).

Contacts FEHAP :
Yves-Jean Dupuis, Directeur Général, FEHAP : 01 53 98 95 28
Ingrid Arnoux, journaliste : 01 53 98 95 06
Contact Fondation Leopold Bellan : Marie-Christine Robert - 01 53 42 11 60