Prévenir tout risque numérique pour le patient

Depuis le 19 juin 2012, la FEHAP n’a cessé d’alerter les pouvoirs publics sur l’impérieuse nécessité de maîtriser les fonctions critiques informatiques en lien direct avec le patient.

Les récents évènements démontrent la justesse de l’inquiétude de la FEHAP.

Suite aux récents évènements ayant provoqués le décès d’une patiente et à la prise de parole hier de Madame Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé sur ce sujet, la FEHAP rappelle que les fonctions critiques d’informatique médicale devraient faire l’objet d’une véritable certification, mise en place dans les délais les plus courts, compte tenu de l’urgence avérée de la situation.

Il s’agit de s’assurer que les fonctions livrées aux établissements ne présentent aucune dangerosité pour le patient et l’usager.

La FEHAP propose à nouveau que la liste de ces fonctions critiques soit établie  avec la puissance publique, en liaison avec les fédérations, de sorte à prévenir tout risque numérique pour le patient.


Ces principes de contrôle de la qualité devraient s’appliquer aussi bien aux logiciels utilisés dans le secteur sanitaire qu’à ceux du secteur social et médico-social.