Feuille de route d’accompagnement des personnes âgées et du vieillissement : des annonces en demi-teinte

Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, a annoncé hier, devant la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA), l’Association des Départements de France et 87 départements, sa feuille de route pour, à court et moyen terme, l’accompagnement des personnes âgées et du vieillissement.
 
Si la Ministre a souligné le professionnalisme des acteurs du secteur, l’engagement des personnels et la capacité d’innovation des gestionnaires d’établissements et de services,  Agnès Buzyn a néanmoins rappelé que notre pays n’a pas encore su trouver un vrai modèle d’accompagnement de la perte d’autonomie.
 
A court terme, en réponse au malaise exprimé depuis de nombreux mois dans les Etablissements d’Hébergements pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD), Agnès Buzyn a présenté les mesures déployées dès 2018. La majorité de ces mesures permettent de mobiliser plus rapidement les promesses de moyens nées de la loi pour l’adaptation de la société au vieillissement (ASV) et de la dernière Loi de Financement de la Sécurité Sociale : pour autant, elles ne portent en rien création réelle de nouvelles ressources pour les établissements et n’ont pas répondu aux attentes fortes des acteurs et professionnels du secteur, portant sur la transformation d’un modèle de société au bénéfice de l’inclusion des personnes fragiles.
 
La FEHAP reste vigilante sur les modalités de mise en œuvre de ces mesures budgétaires, sur les travaux à ouvrir concernant le reste à charge des personnes et de leurs aidants, sur l’aide sociale à l’hébergement et sur la simplification administrative. Dans cette perspective, la fédération se tient à la disposition de la Ministre des Solidarités et de la Santé, et de ses équipes, pour conforter sa vision territoriale des modèles d’accompagnement du vieillissement de demain et permettre, avant la fin du quinquennat, l’émergence d’un nouveau modèle de financement de la perte d’autonomie.