Les vœux du président de la FEHAP pour 2015

A l’occasion de la cérémonie des vœux de la FEHAP qui s’est tenue mercredi 14 janvier en fin d’après-midi, son président, Antoine Dubout, est revenu sur le chemin parcouru en 2014 par la fédération et sur ses projets et défis pour 2015.

Antoine Dubout a d’abord évoqué l’adoption du projet stratégique 2014-2020 de la FEHAP lors de son Assemblée générale, et a insisté plus encore sur la manière dont celui-ci a été approuvé « alors que nous sortions de quelques années difficiles liées, en particulier, à l’épreuve de la dénonciation partielle puis de la reconstruction de notre Convention Collective par la restauration du socle conventionnel L’hypothèse que nous avions faite de la capacité à mener à bien, sans agressivité mais avec la conviction cette négociation et que cette épreuve étant dans l’intérêt des établissements et donc du personnel était la bonne. » Et d’affirmer ensuite « 2014, a été une année importante, refondatrice à certains égards par notre volonté de nous ouvrir à de nouveaux adhérents et d’aller vers une confédération. » Antoine Dubout a ensuite souligné l’évolution très positive qu’a connue la FEHAP ces dernières années avec le seuil symbolique des 4000 établissements et services sanitaires, sociaux et médico-sociaux adhérents franchi en décembre 2014.

IMG 3519 BDEn effet, la FEHAP comptait en 1970 un peu plus de 600 adhérents pour une capacité d’accueil de 70 000 lits et places. 45 ans plus tard, le nombre d’établissements et services a plus que quintuplé ; la capacité d’accueil (lits, places, consultations etc.) a, quant à elle, quasiment été multipliée par 4 depuis 1970 et celle-ci s’est encore accélérée ces dernières années ; depuis 2007, ce sont plus 900 structures qui ont rejoint la FEHAP, soit plus de 26% d’adhérents supplémentaires sur cette période.  

D’un point de vue sectoriel, l’essentiel de la croissance de la fédération provient du secteur social et médico-social. La répartition entre les différents secteurs d’activités de la FEHAP montre que les nouveaux adhérents sont majoritairement des structures d’accueil pour personnes âgées et en premier lieu des maisons de retraite. Les établissements et services dédiés aux personnes handicapées (adultes et enfants) sont également largement présents. La fédération poursuit également sa progression dans le secteur de la petite enfance pour atteindre un chiffre totale de 245 établissements et services d’accueil de jeunes enfants adhérents. Enfin, soulignons que la FEHAP développe sa présence dans les services à domicile tous secteurs confondus (sanitaires, sociaux et médico-sociaux).

Et Antoine Dubout de conclure « Alors que la révision de la convention collective nationale de 1951 en 2011 avait suscité nombre d’interrogations et d’inquiétudes, force est de constater que la FEHAP a gagné en dynamisme et que davantage d’établissements et services rejoignent la fédération ».
Mais si la FEHAP connait un développement continu, il n’en est pas de même pour ses adhérents. En effet, pour Antoine Dubout « la progression de l’ONDAM inférieure à l’augmentation des charges, baisse des tarifs, gels prudentiels à tous les niveaux rendent quotidiennement la gestion « Kafkaïenne » et l’impossibilité de prévoir les résultats avant le 20 décembre ! Ce serait risible si la vie de nos établissements n’était pas en jeu….Car contrairement aux établissements publics, nos établissements sont mortels ».

Antoine Dubout est ensuite revenu sur les réformes en cours et plus précisément sur la Loi Santé et Loi d’adaptation de la société au vieillissement. Il a émis le souhait pour 2015 « que ces textes prennent en compte nos réflexions pour une solidarité active : Solidarité de proximité accessible financièrement et géographiquement : accès aux soins, parcours de soins, déserts médicaux, centres de santé, mais aussi l’innovation pour laquelle nous allons mettre en œuvre un Observatoire de l’innovation en 2015. Enfin et au travers de la reconstruction du « bloc de service public », retrouver la notion de PSPH, tel que nous l’a promis la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé. »
Enfin, Antoine Dubout est revenu sur les évènements dramatiques qui se sont survenus la semaine dernière et sur le sursaut citoyen en réponse à ces évènements : « les manifestations du 11 janvier 2015 ont démontré que le seule antidote à toutes les dérives dans notre démocratie est l’altruisme, cette capacité, cette volonté d’écouter et de prendre soin de l’autre. C’est mon premier souhait pour 2015 : Alors que tous les journaux titrent : « Et après … ? » qu’enfin les pouvoirs publics écoutent la société qui vient de dire que l’altruisme, la fraternité, fusse au travers des manifestations massives étaient le socle de notre République au même titre que l’Egalité et la Liberté. Et cette fraternité est celle que nous explorons journellement au travers de l’engagement bénévole des quelques 20 000 administrateurs adhérents à la FEHAP et des dizaines de milliers de bénévoles qui œuvrent dans nos établissements. Ils sont le socle solide de la Nation, socle dont la résilience est à toute épreuve. Ne la désespérez pas. Ne nous obligez pas à nous justifier loi après loi. Aidez-la, malgré ses imperfections, à mettre en œuvre concrètement cette fraternité. »