Une étude nationale de coûts dans les EHPAD en 2015 couplée à une étude de besoins

Dans la cadre du 39ème congrès à Deauville, la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA) par l’intermédiaire de Delphine FAUCHET, chargée de mission au Pôle éducation budgétaire a présenté les grandes lignes de la prochaine étude nationale de coûts menée par l’Agence Technique de l’Information Hospitalière (ATIH).

L’enquête débutera le 1er janvier 2015. Cette nouvelle enquête sera effectuée sur un échantillon de 80 établissements regroupant l’ensemble des statuts juridiques (Public, Privé et Privé non lucratif).

L’analyse statistique  visera à identifier les variables véritablement explicatives des coûts observés, et ainsi aboutir à la définition d’une nomenclature de typologies, dont les différentes modalités seront caractérisées par des coûts contrastés.

« Il s’agira cette fois d’obtenir des coûts moyens en fonction d’une typologie de résidents. Après avoir évalué les besoins requis des personnes accueillies, les établissements participant feront l’objet de quatre coupes PATHOS trimestrielles. Les charges seront à l’issue affectées aux résidents, ce qui permettra d’observer les écarts existants entre les établissements proposant des soins plus spécialisés : Unité d’Hospitalisation Renforcée, pôles spécifiques Alzheimer… » a précisé Delphine Fauchet.

Sur la perspective de la mise en place d’une tarification à l’activité dans le secteur médico-social, Delphine FAUCHET précise qu’à ce stade : « il n’est pas prévu de traduire ces résultats en tarifs opposables, et que la bonne interprétation des coûts obtenus devra nécessairement inclure la dimension qualitative des soins apportés ».

 DSC6750Catherine REA,  Conseiller médical à la FEHAP, a rappelé que  « si la FEHAP était favorable à la mise en place de telles enquêtes, elle se montrerait très vigilante quant à l’interprétation qui serait faite du calcul des coûts par résident. En effet, en ce qui concerne le modèle des EHPAD, les regroupements homogènes de résidents ne sont pas encore construits. Il n’existe par ailleurs toujours pas d’équivalent au PATHOS pour les établissements pour personnes en situation de handicap, l’absence d’outil permettant de mesurer la réalité des besoins du public accueilli est un obstacle majeur dans ce secteur ».

 

Contacts et . renseignements

Jean-Baptiste BOUDIN-LESTIENNE
Responsable de la communication
01.53.98.95.30 - 06.14.07.82.14 
jean-baptiste.boudin-lestienne@fehap.fr