De l'intelligence artificielle à l'intelligence augmentée

En cette période budgétaire, la FEHAP est présente sur tous les fronts pour défendre le modèle privé non lucratif et les intérêts de ses adhérents : contrats aidés, crédit d’impôt sur la taxe sur les salaires (CITS), taxe d’habitation...
Elle engage également des travaux sur des problématiques qui commencent d’ores et déjà à avoir un large impact sur le secteur de la santé et des solidarités. C’est le cas de l’intelligence artificielle, qu’il nous tenait à coeur de traiter dans un dossier dédié et pour laquelle nous avons souhaité mettre en place un groupe de travail au sein de notre fédération. Dans ce nouveau numéro, vous trouverez des repères clés sur la définition et le périmètre de cette notion. Des articles vous aideront également à cerner les applications de l’intelligence artificielle dans nos structures, qui peut être considérée comme une réelle chance pour infléchir l’organisation des soins et de l’accompagnement autour de l’usager et à partir de son domicile dans une logique de parcours. Cela concerne de nombreux domaines comme la chirurgie, le suivi des maladies chroniques, les transports etc.. Les questionnements éthiques qu’elle soulève sont importants, vous retrouverez des références aux travaux de Guy Vallancien et Joël de Rosnay. Comme le Syntec numérique le confie dans sa tribune, l’intelligence artificielle est un accélérateur pour la transformation numérique et une réelle opportunité pour notre pays.