"Ma Santé 2022", la FEHAP restera vigilante au déploiement de la feuille de route pour "Accélérer le virage numérique"

Le 25 avril 2019, Agnès Buzyn, Ministre des Solidarités et de la Santé, a présenté la feuille de route pour « Accélérer le virage numérique », en présence de Cédric O, secrétaire d’Etat chargé du Numérique. La FEHAP se félicite de cette feuille de route et salue l’engagement de Laura Létourneau et Dominique Pon, en charge de la transformation numérique en santé. La Fédération restera néanmoins vigilante sur son urbanisation et sa gouvernance.   

La réussite du déploiement de plateformes digitales et du soutien de l’innovation passera par la maîtrise de l’urbanisation, de l’interopérabilité et de l’intermédiation des systèmes d’information. La Fédération, engagée avec ses adhérents depuis plusieurs années sur ces sujets, verse au débat public et met à la disposition de la délégation ministérielle du numérique ses publications en vue de contribuer à la co-construction d’une vision commune, concrète et pragmatique.

Dans le sillage du Programme HOP’EN pour le sanitaire, la FEHAP rappelle l’impérieuse nécessité d’un programme similaire pour le médico-social, intégrant le secteur des personnes âgées, le secteur du handicap, et celui du domicile.

Concernant les laboratoires territoriaux, et de la e-santé, la FEHAP souhaite qu’une coordination soit réalisée avec les silver-régions visées par France Silver Eco, de sorte que l’innovation se déploie au plus vite au service des personnes les plus fragiles.

En lien avec les personnes concernées, leurs familles et leurs aidants, la Fédération appelle à ce qu’une gouvernance soit mise en place, de sorte que les innovations puissent être co-construites et testées, dans des logiques de Living Labs voire de FabLabs, afin de pouvoir bénéficier d’une garantie humaine systématique sur l’ensemble des usages.