Création de RESPIC : 11 établissements de santé privés d’intérêt collectif adhérents à la FEHAP s’associent pour la recherche en ESPIC

Paris, le 9 juillet 2019 - Onze établissements de santé privés d’intérêt collectif (ESPIC) adhérents à la FEHAP, conscients de la valeur et de l’enjeu d’une recherche clinique de qualité pour mieux répondre aux besoins et attentes des usagers, ont décidé, avec le soutien de la Fédération, de créer une association dédiée à la recherche : RESPIC. Elle est présidée par Jean-Patrick Lajonchère, Directeur général de la Fondation Hôpital Paris Saint-Joseph.

 Les établissements adhérents à la FEHAP se sont toujours investis dans la recherche clinique. Dès 1955, le centre chirurgical Marie Lannelongue menait les premières opérations à « cœur ouvert »  sous circulation extracorporelle faites en Europe. Aujourd’hui, l’Hôpital Foch est à l’origine de la première greffe d’utérus en France. Ensemble, les ESPIC adhérents à la FEHAP se classent au 5ème rang français de la recherche clinique selon les indicateurs nationaux[1] (Publications scientifiques, recherche clinique, enseignement).

 RESPIC concrétise la collaboration des établissements de santé FEHAP en matière de recherche clinique. Elle a pour vocation de réunir leurs forces et leurs moyens pour exploiter au mieux leur potentiel et participer au développement de la recherche clinique en France. Il s’agit d’un enjeu majeur pour la compétitivité de notre pays et sa place dans la dynamique de croissance mondiale.

 La première action de RESPIC est la création d’une plateforme à destination des industriels. Celle-ci vise à orienter ces derniers et à faciliter le déroulement des essais cliniques aussi bien concernant les médicaments que les dispositifs médicaux. Le principe est simple : apporter une visibilité sur les ressources et les files actives des membres grâce à une cartographie et à des retours directs des services de l’Information Médicale en cas de demandes plus spécifiques. En parallèle, les industriels pourront continuer à s’adresser en direct aux établissements selon leur souhait.

 De plus, l’association met en place des pôles ressources permettant de renforcer les compétences des membres (vigilance, méthodologie, juridique, valorisation…) tout en améliorant les procédures et l’assurance qualité.

RESPIC, en chiffres[2], c’est :

  • 11 établissements fondateurs
  • 1739 publications
  • 899 médecins ayant publié en 2017
  • 326 essais cliniques interventionnels promus en interne
  • La participation  à 857 essais en promotion externe
  • 9 626 inclusions dans des essais interventionnels
  • Plus de 91% d’essais industriels clos avec inclusion.

[1] Selon les indicateurs nationaux utilisés dans le cadre des financements MERRI (Mission d’Enseignement, de Recherche, de Référence et d’Innovation)

[2] Données consolidées pour l’année 2017

Ressources attachées