La FEHAP, la FHF, la FHP et Unicancer alertent une nouvelle fois Agnès Buzyn sur les conditions d’activité chirurgicale en bloc opératoire

Paris, le 29 avril 2019 - Les quatre fédérations hospitalières (FEHAP, FHF, FHP, Unicancer) expriment à nouveau leur inquiétude quant à la pleine application du décret du 27 janvier 2015 au bloc opératoire à partir du 1er juillet prochain.

Ce décret prévoit que certains des actes d’assistance opératoire seront réservés aux seuls infirmiers de bloc opératoire diplômés d’État (IBODE) et notamment « l’aide à l’exposition, à l’aspiration et à l’hémostase » aujourd’hui régulièrement pratiquée par de nombreux infirmiers de bloc opératoire, compétents mais non IBODE.

Employeurs hospitaliers, soucieux de la qualité de la prise en charge des patients, nous partageons l’objectif de montée en compétences des professionnels infirmiers de bloc opératoire et de reconnaissance des qualifications. Il est cependant indispensable d’étaler ce processus dans le temps pour accompagner les professionnels en poste et garantir la continuité des prises en charge.

Par courrier en date du 22 février dernier, les quatre fédérations hospitalières ont alerté la Ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn, et demandé la mise en œuvre effective d’un dispositif de transition, toujours en cours d’élaboration. Le manque de visibilité est en effet source d’inquiétude pour les établissements et les professionnels.

Au regard du manque d’IBODE sur le marché du travail, les fédérations hospitalières ont également fait part de propositions complémentaires pour renforcer l’attractivité de ce métier.

Les quatre fédérations hospitalières seront prochainement reçues par le cabinet de la ministre. Face à l’urgence de la situation qui mettrait en difficulté les établissements publics et privés, et après les alertes qu’elles ont lancées au cours des derniers mois, les fédérations hospitalières comptent aujourd’hui sur ce rendez-vous pour sortir de cette impasse programmée.

Ressources attachées