Le 39ème Congrès de la FEHAP est ouvert ! ''Solidarité et efficience, la double exigence du secteur privé non lucratif''

La 39ème congrès de la FEHAP s’ouvre ce 26 novembre, pour deux jours, au Centre International de Deauville, avec pour thème : "Solidarité et efficience, la double exigence du secteur privé non lucratif". Cette nouvelle édition a été ouverte par Dominique Merlin, adjoint au maire de Deauville, Eric Rectenwald et Bruno Pigaux, Délégués régionaux de Haute et Basse-Normandie, et Antoine Dubout, président de la FEHAP.

C’est Dominique Merlin, premier adjoint au maire de Deauville, qui a ouvert ce congrès en rappelant notamment le défi commun des collectivités locales et de la FEHAP qui s’engagent au service des citoyens suivi par l'intervention de Monique Ricomes, Directrice Générale, Agence Régionale de Santé de Basse-Normandie. Les Délégués régionaux des Haute et Basse-Normandie, Éric Rectenwald et Bruno Pigaux, ont ensuite reçu les participants, en soulignant l’engagement de leurs collègues directeurs, des administrateurs, et au-delà de l’ensemble du secteur privé non lucratif. Car, si le secteur est efficient et solidaire, « c’est grâce à cet engagement au service de  l’anticipation, de l’adaptation, et de la recherche de réponses aux besoins des populations ». Les deux délégués ont avancé des exemples de terrain concrets, en mentionnant des problématiques actuelles pour les structures : évaluation interne puis externe pour les ESMS, accréditation pour le secteur sanitaire, ... Autant d'éléments qui demandent une forte capacité d’adaptation et une exigence d’efficience accure. Toutefois c’est aussi cela qui amène les acteurs « à se dépasser, à innover, à prendre le temps de réfléchir sur le sens de leur action, à être plus méthodiques » comme le précise Éric Rectenwald.

Une autre exigence mise à l’honneur au congrès est abordée par Bruno Pigaux, celle du  développement durable et plus largement de la responsabilité sociétale et environnementale (RSE).  Cependant, malgré des politiques volontaristes, il pointe quatre  difficultés de mise en œuvre, à savoir : la complexité administrative accompagnant les processus d’aides et de diagnostic ; la difficile adéquation entre des mesures d’économies rapides demandés et un retour sur investissement généralement différé ; le coût des erreurs passées, notamment le désamiantage ; le retard culturel en matière de démarche écoresponsable.

DSC 8148 - CopiePuis, Antoine Dubout, président de la FEHAP, a rappelé que dans un contexte économique contraint, une gestion efficiente est un impératif pour le secteur privé non lucratif, afin de pérenniser son engagement pour une offre solidaire aux usagers. Il propose différentes « manières de conjuguer et de penser les notions d’efficience et de solidarité conductrices interdépendantes de l’action privée non lucrative » qui seront abordées sur ces deux jours de Congrès. Il a précisé ensuite les autres problématiques traditionnellement chères à la FEHAP qui seront abordées: les ressources humaines, la responsabilité sociétale et environnementale (RSE), les systèmes d’information, les coopérations et articulations de nos structures, mais aussi la vie associative, l’accueil de l’enfance, l’insertion et les achats. Son discours annonce également les temps forts de ces journées avec la présentation de l’étude sur les Centres de Santé, la remise des Trophées de l’Innovation FEHAP, des distinctions « Living Labs » et la signature de conventions avec la Fédération française du sport adapté (FFSA) et l’Association française des aidants (AFA).

Suivez le Congrès en Live sur Twitter : @FEHAP_actu

Retrouvez l'ensemble des communiqués relatifs au Congrès FEHAP 2014 sur l’espace presse du portail FEHAP

Contacts et renseignements

Jean-Baptiste BOUDIN-LESTIENNE
Responsable de la communication
01.53.98.95.30 - 06.14.07.82.14 

jean-baptiste.boudin-lestienne@fehap.fr

La Fédération des Etablissements Hospitaliers et d’Aide à la Personne privés non lucratifs (FEHAP) est la fédération de référence du secteur Privé Non Lucratif présente dans tous les champs de la protection sociale. Les établissements et services Privés Non Lucratifs allient la mission de service public et un mode de gestion privée, pour l’intérêt collectif. Les missions d’intérêt général et d’utilité sociale des établissements sont les suivantes : garantir l’accès aux soins, la prise en charge et l’accompagnement de tous, assurer la permanence et la continuité des soins et la prise en charge tout au long de la vie de toutes les pathologies, de tous les handicaps et de la perte d’autonomie.

La FEHAP en chiffres c’est 3 999 établissements et services sanitaires, sociaux et médico-sociaux gérés par 1600 organismes gestionnaires (associations, fondations, congrégations, mutuelles, organismes de retraite complémentaire et de prévoyance), plus de 246 600 lits et places, 220 000  professionnels pour 2,5 millions de personnes accueillies chaque année.