L'Obésité des jeunes, Faut qu'on ne parle


« L’obésité des jeunes, faut qu’on en parle »
Pour mieux comprendre et combattre les préjugés sur les personnes en surpoids

 

Coordination de Véronique NEGRE, propos recueillis par Fabienne MONNET, Chargée de mission FEHAP-Franche-Comté
2014 93 pages dvd 2H40Collection Primaire : Education aux conduites responsables
Prix : 22€

 L’écriture de ce livre a été envisagée après la réalisation d’un DVD présentant plus de 200 témoignages-vidéos de jeunes obèses et de leurs proches ainsi que des interviews de professionnels sur les différents aspects de l’obésité chez les jeunes.

 Actuellement, environ 18% des enfants sont en surpoids et 3,7% d’entre eux sont obèses. Pour les jeunes concernés, l’obésité a souvent des conséquences négatives importantes sur leur santé mais également sur l’estime qu’ils ont d’eux-mêmes, sur  les relations qu’ils ont, ou pas, avec les autres enfants. Ils peuvent être victimes de moqueries, voire de harcèlements. Devant l’ampleur de cette situation, j’ai très rapidement répondu positivement à la demande de l’éditeur Canopé de l’Académie de Besançon pour participer à la réalisation d’un outil destiné aussi bien aux médecins qu’aux enseignants confrontés à cette problématique. Les, très courtes, séances du DVD ont vocation à être utilisées en formation pour les professionnels, avec des patients ou des familles. Il s’agit en particulier de redonner confiance aux jeunes et à leur entourage en leur proposant des pistes de réflexion « pour les aider à trouver eux-mêmes des solutions » explique Sophie Cardinal, infirmière puéricultrice au RéPPOP-FC. Face à l’accueil très positif de ce DVD, la question s’est posée de savoir d’il ne fallait pas envisager d’aller plus loin. Le monde enseignant, particulièrement dans les matières telles que les sciences de la vie et de la terre et l’éducation physique et sportive, peut être confronté à l’obésité pédiatrique et a besoin d’informations et de documents validés sur ce sujet pour éviter des maladresses. Un adolescent a relaté, lors d’une consultation, son malaise quand le professeur a demandé à chaque élève, lors d’un cours sur la nutrition et ses conséquences, de calculer son Indice de masse corporelle (IMC) et que tous les regards se sont tournés vers lui. L’éditeur Canopé a estimé que le thème de l’obésité chez les jeunes et la manière dont le RéPPOP l’abordait pourrait intéresser au-delà des professionnels de santé  et a proposé qu’un ouvrage adapté au monde enseignant soit rédigé sur ce thème.

« C’était pour nous une opportunité de diffuser de l’information qui puisse changer le regard et les pratiques des professionnels sur l’obésité. Nous l’avons saisie », précise Véronique Nègre. Elle ajoute : « Pour traiter l’obésité pédiatrique, il n’y a pas de médicament. Quant à la chirurgie, elle ne s’adresse pas aux enfants. Notre seul outil, c’est la parole. » Le choix du titre découle de cette réalité. « Il faut également comprendre que l’obésité est une maladie complexe, chronique et que la seule manière d’aider le patient est de l’associer pleinement aux soins qui lui sont proposés : c’est un principe fondamental de l’éducation thérapeutique. »

Véronique Nègre a coordonné l’ouvrage « L’obésité faut qu’on en parle ». Elle est pédiatre au CHU de Besançon et s’occupe d’enfants et d’adolescents obèses depuis plus de 10 ans. Elle est responsable de l’équipe spécialisée dans l’obésité pédiatrique et du Réseau de prévention et de prise en charge de l’obésité pédiatrique de Franche-Comté. Elle est activement impliquée au niveau national dans la coordination des réseaux de prise en charge de l’obésité pédiatrique (RéPPOP) et l’Association pour la prévention et la prise en charge de l’obésité pédiatrique (APOP). Elle exerce une activité d’enseignement et de formation des professionnels dans ce domaine. Elle pilote également des projets de recherche.

Sophie Cardinal, est infirmière puéricultrice au RéPPOP. Elle a participé au DVD « L’Obésité des jeunes faut qu’on en parle ». Elle a représenté  avec Anne-Marie Bertrand, médecin pédiatre au CHU de Besançon, le RéPPOP Franche-Comté au sein du collectif qui a élaboré l’application ludique  « Destination Chalaxie » permettant l’évaluation des compétences des enfants de 9 à 11 ans en surpoids afin de leur proposer un suivi éducatif adapté.

 Editeur : CANOPE-CNDP
 Avenue du Futuroscope Téléport 1    Bâtiment @4 - BP 80158 - 86961 Futuroscope cedex
Tel. : 05 49 49 78 09 Fax : Télécopie : 05 49 49 78 16

E-mail : contact
Site Internet : CANOPE-SCEREN