Puisqu’il faut bien mourir : Histoires de vie, Histoires de mort : Itinéraire d’une réflexion

PUISQU’IL FAUT BIEN MOURIR
Histoires de vie, histoires de mort : itinéraire d’une réflexion

 

Dr Véronique FOURNIER
2015,  207 pages, Collection Cahiers libres
Prix : 18 €

 Le résultat des progrès de la médecine est que fréquemment la mort ne vient plus toute seule. Dans de nombreux cas, il faut désormais décider qu’elle survienne et agir si l’on veut qu’effectivement elle arrive. Cette transformation de nos morts brouille chaque jour un peu plus les frontières entre ce qui est encore une vie et ce qui n’en est peut-être plus tout à fait une. On en arrive au stade ou les patients – ou leurs familles pour eux – en viennent à réclamer la mort. Des conflits peuvent naître entre ceux qui supplient pour que l’on aide à ce que cette fin puisse enfin advenir, et ceux qui, à l’inverse, ne veulent surtout pas aller dans cette voie.

C’est dans cet espace que s’inscrit le travail du Centre d’éthique clinique de l’hôpital Cochin, que dirige Véronique Fournier.

 Cet ouvrage raconte quelques-unes des histoires qu’elle a accompagnées depuis dix ans. Le docteur véronique Fournier décrit la façon dont s’expriment ces demandes, ceux qui les porte, les réactions des équipes soignantes et les débats suscités au sein du groupe citoyen d’éthique clinique qui travaille à ses côtés.

Sa position sur le sujet « faut-il et jusqu’où peut-on aider à mourir ? » a évolué avec ces histoires ont fait évoluer sa position sur cette difficile question : Elle relate ses réticences premières, et ses convictions afin aider d’autres à faire un choix.

 L’ouvrage comprend 10 parties suivies d’un épilogue et d’une annexe : 

1. Carl : Mourir d’euthanasie avant la loi Léonetti

2. Bérivan : Mourir d'euthanasie après la loi Léonetti

3. Alexandre, Achim, Andreï, Amina et Vincent Lambert : aussi Où l’on essaye de comprendre ce que sont ces états étranges appelés neurovégétatifs

4. Germaine : S’éteindre comme une chandelle, n’est-ce pas la même chose que mourir de ne plus boire ni manger ? Est-ce une fin enviable ?

5. Jeanne, la petite fille aux yeux grands ouverts : Où l’on est pris de vertige à l’idée que l’on pourrait dépasser les bornes et ne plus avoir aucune limite…

6. Bernard et Michel, l’aide au suicide : Comment refuser de l’aide à ceux qui le demandent, pour eux-mêmes, à si grands cris, alors qu’ils sont à la limite du supportable ?

7. Le vieil homme cardiaque et les directives anticipées : Où l’on comprend que peu nombreux sont les « vieux » qui sont intéressés à préparer leur mort

8. Ninon et Tonino, les affamés : Mais qu’est-ce donc que cette nouvelle pratique en vogue qui consiste à priver les patients d’eau et d’alimentation jusqu’à ce que mort s’ensuive ?

 9. Laurent, naissance d’un rituel : Quand l’euthanasie devient palliative

10. L’homme du triathlon : l’euthanasie enfin Quand il faut, à la fin des fins, que le palliatif sache devenir euthanasique

Épilogue. Nous, les vivants et les morts

Annexe. Les grandes étapes du débat sur la fin de vie en France Remerciements.

 

Editeur : Éditions La Découverte
9 bis, rue Abel-Hovelacque - 75013 Paris -
tél. : 01 44 08 84 01
E-mail : contact
Site Internet : Editionsladécouverte