Antoine Dubout, Président de la FEHAP, présente ses vœux pour la nouvelle année

La cérémonie des vœux de la FEHAP, qui s’est déroulée le mercredi 10 janvier 2018, fut l’occasion pour Antoine Dubout, son Président, de revenir sur les temps forts de la fédération pour l’année passée mais également d’annoncer les enjeux majeurs pour l’année à venir.

2017 a été, comme a tenu à le souligner Antoine Dubout, une année marquée par le changement pour la fédération, dont la Direction générale a été confiée à Antoine Perrin au printemps. Après un tour de France et une large concertation, il en a défini les grandes évolutions : la nécessité de mieux prendre en compte l’effet du renforcement régional ainsi que la volonté de construire une vision politique commune du monde de la santé.

C’est en ce sens que Monsieur Dubout a rappelé que la réflexion sur le projet d’une « maison commune » avec UNICANCER, la Croix Rouge française et NEXEM se poursuivait et que la FEHAP se positionnerait toujours comme force de proposition auprès des pouvoirs publics. 

Tel a été ainsi le cas avec le travail majeur que la fédération a effectué en 2017 dans le cadre de la Stratégie Nationale de Santé adoptée décembre. Dans la droite ligne la plateforme politique 2017-2022 de la fédération, 30 fiches thématiques ont été élaborées pour contribuer à l’amélioration de notre système de protection sociale. Toujours avec ce prisme spécifique de la FEHAP : celui de la transversalité de la prise en charge – du social au sanitaire en passant par le médico-social – celui de l’approche populationnelle, celui des parcours, celui enfin que l’on retrouve dans les propositions de la mission « une réponse accompagnée pour tous ».

« Car notre engagement est aussi un combat pour faire reconnaître nos spécificités et nos offres spécifiques. Et d’abord notre capacité à offrir des soins et accompagnements mixtes, à la frontière des trois domaines sociaux, médico-sociaux et sanitaires » a insisté le Président de la FEHAP.

Antoine Dubout a  tenu, à nouveau,  à alerter les pouvoirs publics sur la situation financière de certains des établissements  privés non lucratifs qui reste préoccupante, et ce dans un contexte budgétaire extrêmement tendu marqué par la reprise annoncée pour moitié du Crédit Impôt Taxe sur le Salaires (CITS) et par le dégel très partiel des réserves prudentielles.

Pour le Président de la FEHAP, l’année 2018 sera ainsi constituée de défis pour la fédération. Défis pour lesquels, la Ministre des Solidarités et de la  Santé, a promis de veiller à accompagner la FEHAP,  notamment au sujet de l’équité de traitement entre les différents secteurs. Mais défis qui nécessitent et nécessiteront une mobilisation active de tous les adhérents pour peser sur les décisions qui seront prises.

Antoine Dubout a conclu ses vœux en mentionnant une élection importante pour la FEHAP qui verra son Conseil d’Administration renouvelé pour partie lors de la prochaine Assemblée Générale qui se tient le 28 mars 2018 à la Cité internationale universitaire de Paris.