Une ordonnance publiée le 13 janvier au JO détermine les conditions de reconnaissance de la force probante des documents médicaux numériques créés ou reproduits contenant des données de santé à caractère personnel.