Appel à la solidarité nationale pour les régions ultramarines

Appel à la solidarité nationale
pour les régions ultramarines
 
Nous savons à quel point vous et vos équipes êtes investis dans la lutte contre la crise sanitaire depuis un an et demi. Nous avons conscience que, pour beaucoup, la situation est critique en terme de ressources humaines d'autant plus en cette période de congés estivaux.
 
Pour autant, la situation sanitaire est particulièrement tendue dans les régions ultramarines avec un niveau de sollicitation hospitalière lié au virus très important et des indicateurs épidémiologiques qui poursuivent leur dégradation. L’impact hospitalier est ainsi majeur en Martinique, à la Réunion, en Guadeloupe et en Guyane.
 
Face à cette vague épidémique, et sous le pilotage des ARS, les établissements hospitaliers se sont organisés pour augmenter leur capacitaire de réanimation (rappels de leurs personnels en formation, redéploiement interne, formation accélérée, recrutements). Toutefois, les RH disponibles au niveau local et la capacité de la réserve sanitaire étant très limitées, les régions ultramarines se retrouvent en grande difficulté pour armer de nouveaux lits et faire face à l’afflux de patients. En effet, si la réserve sanitaire met tout en œuvre pour identifier des renforts, le besoin RH exprimé n’est intégralement pourvu alors qu’il doit à nouveau monter en charge. 
 
C'est pourquoi, le ministère nous demande, dans le cadre de la solidarité nationale, de vous relayer cette appel pour trouver des renforts RH. Il s'agit d'identifier dans vos équipes des  profils MAR, IDE en réanimation, IADE volontaires pour armer des services de soins critiques et des médecins (médecine polyvalente et urgences) pour armer les services d’urgence et d’hospitalisation conventionnelle :
  • Les territoires avec des besoins RH en soins critiques : Martinique, Guadeloupe, Guyane et La Réunion.
  • Les territoires avec des besoins RH en hospitalisation conventionnelle : Martinique et La Réunion.
  • Les territoires avec des besoins RH pour les urgences : Martinique et Guadeloupe.
 
Le besoin total est d’environ : 40 IDE en réanimation / IADE, 8 MAR, 8 médecins polyvalents, 6 médecins urgentistes pour un départ dès que possible, pour une durée minimale de 10 à 15 jours.
 
Si vous pouvez contribuer à cet effort, vous devez adresser la liste des professionnels que vous identifierez, leurs coordonnées ainsi que celles de leur établissement d’origine  afin que le Centre de Crise Sanitaire puisse organiser la logistique d’acheminement et prévoir leur retour.
 
Contacts : 
 
Le Centre de Crise Sanitaire prendra contact avec eux pour présenter la mission et ses modalités.