Grippe : vaccination des professionnels

La campagne de vaccination contre la grippe, réalisée par l’Assurance Maladie, a débuté le 13 octobre 2020 et se déroulera jusqu'au 31 janvier 2021.

Dans le contexte sanitaire inédit que connaît la France depuis plusieurs mois, cette nouvelle édition de la campagne de vaccination antigrippale donnera, plus encore que les années précédentes, la priorité à la vaccination des personnes les plus fragiles et des soignants. Pour cette campagne vaccinale, l'objectif est d’approcher les 75% de couverture vaccinale telle que préconisée par l’OMS chez les personnes ciblées par les recommandations. Compte tenu de l’anticipation d’une demande accrue en vaccins cette année, l’objectif est d’atteindre 30% de doses de vaccins supplémentaires disponibles, par rapport aux 12 millions de doses consommées lors de la précédente campagne 2019-2020, via un approvisionnement continu auprès des laboratoires pharmaceutiques. Il s’agit ainsi de sécuriser l’approvisionnement des officines tout au long de la campagne de vaccination qui s’étend jusqu’à fin janvier 2021.

La FEHAP s’engage concrètement dans la prévention en prenant en charge la vaccination de l’ensemble de ses salariés sur la base du volontariat

Dans ce contexte, la FEHAP incite également l’ensemble de ses services et établissements adhérents à prendre en charge la vaccination de ses salariés, en particulier les établissements de santé et professionnels du grand âge.

Au regard de ce contexte, il incombe aux établissements et services médico-sociaux accueillant ou intervenant auprès de personnes à risques de grippe sévère, en particulier aux EHPAD, d’organiser en leur sein une campagne de vaccination gratuite des professionnels en contact étroit avec les résidents, avec l’appui des ARS. Des supports de communication seront transmis aux établissements dans cet objectif.

Les objectifs de cette vaccination sont multiples :

  • Protéger les soignants et limiter l’absentéisme
  • Protéger les personnes accompagnées et personnes fragiles
  • Eviter le recours à l’hospitalisation et l’engorgement des services d’urgences
  • Eviter une confusion et un recours inapproprié aux tests puisque les symptômes entre les deux virus sont identiques.

Les mesures à prendre : 

  • Désigner une personne référente (médecin coordonnateur ou cadre infirmier de préférence) chargée de coordonner la campagne
  • Procéder à l’achat groupé des doses de vaccins et du matériel nécessaire
  • Informer les professionnels sur les bénéfices de la vaccination 
  • Mobiliser les ressources internes de l’établissement pour la réalisation de la vaccination (médecin coordonnateur, IDE).
  • Mobiliser en tant que de besoin des ressources externes (avec l’appui de l’ARS si nécessaire) : services de santé en travail 

Retrouvez toutes les informations et téléchargez les outils de la campagne en cliquant ici.