La FEHAP Ile de France a rencontré la vice présidente du CD 91 en charge des personnes âgées et en situation de handicap

Lors de cette rencontre, les chargées de missions Ile de France, accompagnées de Jean-Louis DI TOMMASO, délégué départemental 91 pour la FEHAP, ont rencontré Madame Marie-Claire Chambaret, Vice-présidente déléguée en charge des séniors et des personnes handicapées et Madame Sonia Pires, Directrice de l’autonomie du département 91.

Cette rencontre a été l'occasion d'aborder de nombreux sujets : 

- L'appel à manifestation d'intérêt pour la transformation de l'offre à destination des personnes âgées en Ile de France. Le conseil départemental 91 nous a indiqué vouloir mettre l'accent sur 2 axes prioritaires : l'accueil séquentiel et la création d'un "EHPAD" territorial. Les projets co-portés, basés sur des mutualisations, des coopérations, un travail en maillage territorial seront privilégiés par le département.  Le conseil départemental 91 n'a pas souhaité communiquer dès à présent sur l'enveloppe qu'il mettra sur la table dans le cadre de cet AMI (contrairement à certains autres départements). Cela relève d'une volonté politique de vouloir ajuster l'enveloppe en fonction de la quantité et de la qualité des dossiers reçus sur le territoire. 

- Point sur la contractualisation CPOM dans le 91 : le département nous a indiqué ne pas être en retard dans la mise en oeuvre du calendrier de signature des CPOM (seuls 3 CPOM ont du être repoussés). En 2020, 25 CPOM vont être signés entre le département et les organismes gestionnaires. Le département a rappelé sa volonté de se positionner en tant que véritable partenaire des organismes gestionnaires dans le cadre de ces négociations et sa volonté de contribuer à un vrai dialogue de gestion.

- La fusion des dispositifs d'appui à la coordination : Dans le 91, le département ne veut pas que les CLIC intègrent dès à présent les nouveaux dispositifs d'appui à la coordination (fusion des réseaux, MAIA, PTA...) car il préfère attendre que la fusion des dispositifs de coordination sous l'égide de l'ARS se fasse dans un premier temps avant de juger si l'intégration des CLIC sera opportune. 

- Grandes orientations du département pour les années à venir : 

  • Renforcer l'offre de service du département --> renforcer l'implication et le rôle de la conférence des financeurs
  • Habitat inclusif --> réalisation d'un diagnostic des besoins du territoire
  • Des réunions d'échanges avec les fédérations vont être programmées prochainement afin de partager sur les difficultés / préoccupations communes dans le but de co-construire le futur schéma départemental de l'autonomie 
  • Restructuration / rénovation des résidences autonomie 
  • Soutien aux aidants --> création d'un numéro unique / accueil familial temporaire (halte répit chez les accueillants familiaux)