Le privé solidaire se mobilise face au Covid-19

Dans le contexte du covid-19, la FEHAP a décidé de mettre à disposition gratuitement le numéro 269 de sa Revue Perspectives Sanitaires et Sociales. 

➡Cliquez ici pour le consulter 

Lorsque les premiers cas de Covid-19 sont révélés en Chine en novembre dernier, qui aurait cru à une telle crise sanitaire mondiale ? Et pourtant depuis, le virus s’est propagé à vitesse grand V.

Depuis le 17 mars, les français sont confinés, la France est en arrêt. Les soignants sont au front pour combattre le Covid-19, mais aussi tous les professionnels du soin et de l'accompagnement qui oeuvrent auprès des personnes fragiles tous les jours, au domicile
ou en établissements. Depuis le début, ils ne comptent pas leurs heures, la fatigue est présente mais ils tiennent bon face à ce virus jusqu'ici inconnu...

L’Île-de-France et le Grand Est sont les plus touchées par l’épidémie mais aucune région n’est épargnée. Très vite, début mars, les hôpitaux publics sont saturés, très vite le privé solidaire se tient prêt à accueillir les malades.

Les établissements s’organisent en métropole mais aussi en Outre-mer, s’adaptent pour accueillir ces patients atteints tout en devant souvent maintenir les traitements urgents liés à leurs activités initiales...

Et très vite, la situation dans les EHPAD inquiète. Là encore, il manque du matériel de protection pour les professionnels, dont les masques. De plus, la situation est compliquée pour les résidents qui sont coupés de leurs familles.

Il ne faut pas abandonner les plus fragiles, confinés ou pas, qui ont toujours besoin d'accompagnement ou de soins réguliers parce qu’ils souffrent d’une maladie chronique, de troubles psychiques... Le Covid-19 ne doit pas les laisser pour compte.

Dans cette guerre contre le virus, le privé solidaire porte haut et fort ses valeurs et ses engagements. Un appel à initiatives est lancé par la FEHAP et d’autres donateurs pour lutter contre l’isolement des personnes. Des dispositifs de soutien, d’appui, d’information
sont déployés pour aider nuit et jour les professionnels des établissements à appréhender une situation inédite et à garder le cap dans la tempête.

Tous les établissements du privé solidaire, quel que soit le secteur, ont à nouveau démontré leur immense capacité d’adaptation dans cette crise sanitaire dont on ne connaît pas aujourd’hui la fin. Ils ont déployé une réactivité et une énergie à toute épreuve pour pouvoir
faire face, jour après jour, aux nouvelles contraintes et difficultés induites par le Covid.

Dans ce combat, le privé solidaire n’a jamais aussi bien porté son nom. Espérons que les pouvoirs publics sauront le reconnaître.