Gouvernance fédérale - La FEHAP renouvelle une partie de son Conseil d’Administration - Marie-Sophie Desaulle reconduite à sa Présidence

Paris, le 24 juin 2020 – Initialement prévue le 26 mars 2020, l’Assemblée générale statutaire de la FEHAP s’est tenue de manière dématérialisée en raison du confinement. Les adhérents ont procédé au renouvellement pour partie du Conseil d’Administration grâce à l’organisation d’un scrutin par voie électronique. Le Conseil d’Administration, ainsi constitué, s’est réuni le 24 juin 2020. Il a reconduit Marie-Sophie Desaulle à sa présidence.

Sept postes ont été pourvus au sein du Conseil d’administration lors de l’Assemblée générale.

Quatre au sein du Collège des administrateurs :

  • Jérôme BRUNEL, Groupe Hospitalier Diaconesses Croix Saint Simon (Ile-de-France)
  • Bernard CALON, Association La Miséricorde (Bretagne)
  • Nadine BARBOTTIN, ASEI (Occitanie)
  • Brigitte BRAME, Association Visa (Hauts de France)

Trois au sein du Collège des cadres dirigeants :

  • Laure MONTAGNON, Association Hôpital de Fourvière (Auvergne Rhône Alpes)
  • Dominique MONNERON, Fondation Partage et Vie (Ile de France)
  • Sophie PERON, Association Le Moulin Vert (Ile de France)

Marie-Sophie Desaulle, Présidente de la Fédération, s’est exprimée en marge de sa réélection : « Lors de mon élection en 2019, j’ai annoncé trois défis pour la FEHAP : le défi d’un changement de pratiques et d’organisation pour faire des personnes les actrices de leur parcours, le défi d’une juste rémunération des services rendus et le défi d’une meilleur attractivité des métiers. Ces défis sont plus que jamais d’actualité mais ils doivent désormais s’envisager sous le prisme de la crise sanitaire que nous venons de vivre.  La FEHAP, à travers les positions de son Conseil d’Administration, portera ainsi la vision d’une politique de Santé qui protège, qui soigne et qui accompagne. Une politique qui développe les solidarités en associant toutes les parties prenantes, les usagers en premier lieu. Une politique qui se construit au sein des territoires avec l’ensemble des professionnels et qui promeut la prévention et les parcours de santé. Une politique qui, au sein des collectifs de travail, reconnait la valeur ajoutée de chacun et protège la qualité de vie au travail. »

Ressources attachées