Avis du HCSP sur climatisation

Publication le 17 avril 2020 d'avis du HCSP sur les risques de contamination par aérosols : distances à respecter et climatisation.

1.Concernant l’aération des locaux et l’utilisation des climatisations

Le HCSP rappelle sa recommandation d’aérer les milieux ou pièces confinés pendant 15 minutes à une fréquence régulière (toutes les trois heures). Les systèmes de climatisation ont des mécanismes différents avec des types échangeurs (ou mélanges d’air, rares en France).

2. Climatisation individuelle et climatisation collective

Climatisation individuelle

On entend par climatisation individuelle un équipement qui n’est pas lié à la ventilation du local à climatiser (maison, appartement, commerce, pièce commune dans un EPHAD...) et qui associe généralement une pompe à chaleur, située à l’extérieur du local, et une ou plusieurs unités intérieures situées dans les pièces ou locaux à climatiser (les splits). Les climatisations peuvent refroidir ou être mixtes (technologie Inverter) et assurer la fonction chauffage et la fonction refroidissement.

Le HCSP rappelle que :

  • Les climatiseurs individuels ne ventilent pas le local. Le groupe intérieur prend l’air dans la pièce et restitue cet air à la température désirée. La ventilation pourra être naturelle ou forcée avec une installation de type VMC. Les occupants doivent aérer aussi en ouvrant périodiquement les fenêtres.
  • Les unités intérieures filtrent l’air pour à la fois protéger l’appareil et selon le filtre retenu assainir l’atmosphère. En effet selon les marques et les options certains filtres dits filtres à pollen ont une capacité d’arrêt proches des filtres HEPA (filtres haute efficacité, filtrant au moins 99.95% des particules) et des filtres chirurgicaux. Certains fabricants associent une unité de désinfection de l’air en complément.
  • Les filtres situés dans les splits doivent être retirés, puis nettoyés périodiquement et réinstallés. Ce nettoyage se fera conformément aux spécifications des fabricants avec au minimum l’utilisation d’un détergent. Changer périodiquement les filtres par des filtres neufs peut aussi contribuer à la qualité de l’air intérieur. La fréquence des nettoyages en cas de suspicion de COVID-19 devra être au minimum hebdomadaire.
  • La maintenance globale des unités intérieures (nettoyage, désinfection) doit se faire régulièrement.

 

Il existe des unités de climatisation mobiles et qui échangent avec l’extérieur à l’aide d’un tube plastique souple. Le groupe extérieur comme le split se trouvent dans l’unité mobile. Ces installations ont un fonctionnement similaire aux installations fixes et la maintenance est la même.

Remarque importante : des installations vendues comme des climatiseurs peuvent ne pas reposer sur la technologie dite « pompe à chaleur » mais provoquer du froid en évaporant l’eau et se comporter comme des humidificateurs d’air. Le froid est à associer à une augmentation de l’humidité relative de l’air (HR).

Dans certains cas, si la pièce est mal ventilée, l’humidité ainsi créée peut favoriser aussi le développement de moisissures. Par ailleurs, des aérosols sont créés artificiellement et l’eau vaporisée doit être stérile et l’appareil régulièrement nettoyé. Le HCSP déconseille ce type d’équipement, principalement auprès de patients à risques.

 

Climatisations collectives (centralisées)

Ne sont concernées que les climatisations centralisées ne nécessitant pas de mélange entre une fraction de l’air sortant et l’air entrant. Les climatisations collectives avec recyclage partiel de l’air imposent à la fois aux concepteurs, ingénieristes, architectes, comme aux sociétés de maintenance, d’adapter au risque sanitaire actuel, les procédures de maintenance mais aussi de faire évoluer les bonnes pratiques appliquées à la conception des installations.

Le HCSP attache ainsi une grande importance aux installations présentes sur les navires de croisières comme sur les navires militaires et à l’adaptation des navires futurs aux risques sanitaires comme le COVID-19, le conditionnement de l’air pouvant, selon la conception des installations, contribuer à la diffusion du virus.

Ces climatisations correctement entretenues ne présentent pas de risque, l’air entrant étant toujours de l’air neuf. Un entretien conforme aux règles de l’art est à faire par des professionnels. Il sera porté la plus grande attention à la maintenance des filtres (sur l’air entrant, mais aussi, si ceux-ci existent, aux filtres se situant au niveau des sorties d’air dans les locaux climatisés).