Colloque "Laïcité et soins" organisé par l’Espace de réflexion Ethique d’Aquitaine

Ouvert par Philippe VIGOUROUX, Directeur général du CHU de Bordeaux, la réflexion a été introduite par le Professeur Bernard BIOULAC, Président de l’EREA, et membre de l’Académie nationale de médecine.

Afin d’apprécier la connaissance du concept de laïcité, les participants se sont prêtés à un « quizz interactif » liminaire qui a permis à Alice CASAGRANDE, Directrice de formation et de la vie associative à la FEHAP, d’en livrer une analyse et une synthèse et de formuler des remarques introductives sur la laïcité dans les univers du soin et de l’accompagnement.

Christophe MIQUEU, Maître de conférence à l’ESPE d’Aquitaine, a quant à lui retracé l’histoire du concept de laïcité.

Au terme de cette matinée animée par Philippe DUCALET, Directeur de l’établissement de l’ALGEEI « les Cigalons » dans les Landes, des présentations de situations cliniques rencontrées dans les secteurs sanitaire, social et médico-social sont venues compléter et illustrer ces présentations théoriques.

Ainsi Céline DYL, Praticien hospitalier du CH de Libourne et Sophie HEBERT, formatrice à l’Institut de puéricultrice du CHU de Bordeaux ont livré leur témoignage concernant une situation clinique en soins palliatifs, en présentant la façon dont s’inscrit la multi-culturalité dans la relation de soin.

Françoise TESTA, Psychologue et Sylvie COUZINEAU, éducatrice spécialisée de la MECS « Notre Maison » de l’Algeei dans le Lot-et-Garonne ont démontré comment dans un établissement médico-social, la laïcité peut se trouver au fondement d’une démarche d’accueil, d’accompagnement et d’acculturation de jeunes mineurs étrangers non accompagnés.

Enfin, Brigitte ESTEVE-BELLEBEAU, Inspecteur pédagogique régional de philosophie et référente laïcité à l’Académie de Poitiers, a relayé la perception d’un proche sur la prise en charge d’un patient en gynécologie obstétrique, en lisant la lettre qu’il a adressé au Directeur d’un établissement de santé.

Elle a ensuite en qualité de modérateur animé les échanges entre Christian GILIOLI, cadre supérieur de santé, Cyrielle CASSAN, doctorante en droit, Zahia KESSAR, psychosiologue clinicienne et anthropologue indépendante et Frédérice SALES, praticien hospitalier, psychiatre au CH de Libourne.

Tous ces éclairages pluridisciplinaires ont fait la richesse de cette journée, qui s’est achevée après des conclusions laissant inévitablement place à un champ de réflexions à poursuivre.