L’autisme devient un atout pour les entreprises réunionnaises – ALEFPA

SOCIAL JOB COACHING

Le social job coaching expérimental de l’ALEFPA accompagne 40 personnes autistes vers et dans l’emploi sur tout le département de La Réunion.

De nombreuses personnes autistes, de haut niveau ou avec handicap associé, sont en rupture de parcours scolaire et/ou d’insertion professionnelle, en situation d’isolement avec perte des habiletés sociales et sur handicap(s). Elles sont éloignées de l’emploi de par leur handicap social malgré un bon niveau de  qualification.

La démarche d’expérimentation de Social Job Coaching (SJC), initiée en 2014 par l’ALEFPA, inverse la logique classique d’insertion  » formation puis recherche d’emploi  » et propose, sur le modèle nord-américain, une logique  » place and train  » ou  » emploi d’abord, puis formation in situ par le coach « .

Un placement « sur mesure »

Les coachs ont dû mener un travail d’approche avec les bénéficiaires autistes très éloignés de l’emploi avant de pouvoir créer une alliance de coaching, re-dynamiser leur cheminement vers l’insertion et développer les habiletés sociales nécessaires à leur employabilité. A présent, la situation a pu évolué, un réseau de plus en plus étendu d’employeurs réunionnais sensibilisés à l’autisme font confiance au SJC et font appel au placement « sur mesure » et au suivi qu’il propose. La hiérarchie et les collaborateurs témoignent qu’accueillir une personne autiste en stage ou en emploi crée du bonheur au travail, de  l’entraide, un management  bienveillant dans les collectifs de travail.  Le coaching  produit ses effets de changement tant du côté des compétences sociales et professionnelles des salariés autistes que du côté des collectifs de travail qui gagnent en maturité, en cohésion, en bien-être au travail, mais aussi en coopération et en développement de compétences complémentaires et donc en productivité !

Après plus de deux ans d’expérimentation, le SJC est efficient en matière de développement de l’employabilité des personnes autistes initialement très éloignées de l’emploi. Ainsi, ce sont 3 CDI et 6 CDD qui ont été signés dans des professions très variées (informaticien, vendeur en boulangerie,  assistant RH, palefrenier, archiviste, agent d’entretien–), une cinquantaine de stages ont été réalisés, et des centaines de salariés ont été sensibilisés à l’autisme.

  • L’emploi accompagné, traduction du social job coaching vient d’être légiféré en France, fort des réussites de tels accompagnements en Amérique du Nord et en Belgique où il est en œuvre depuis de nombreuses années pour les personnes avec troubles psychiques et autisme.

 

Action présentée aux trophées innovations FEHAP 2017

Pour en savoir plus retrouvez les innovations FEHAP sur le site Nov'Ap