Le cinéma s’invite à l’Association Vivre et Devenir, à Saint-Rémy de Provence.

Au pied des Alpilles, à Saint-Rémy de Provence,  un site historique et culturel exceptionnel abrite deux établissements de l’Association Vivre et Devenir Villepinte-Saint-Michel : la MAS Les Iris, créée en 2002, qui accueille des adultes en situation de handicap (60 places) et la Maison de Santé Saint-Paul, créée en 1807, réservée aux femmes souffrant d’affections psychiatriques (67 places).

Le peintre Vincent Van Gogh y fut soigné entre 1889 et 1890. La richesse historique et patrimoniale des lieux explique la création, en 1995, d’un centre culturel. Ce dernier regroupe notamment le cloître roman édifié au XIIème siècle  classé aux monuments historiques et la reconstitution de la chambre d'hospitalisation de Van Gogh durant son séjour ainsi que la galerie d'Art Valetudo.

Un tel environnement n’a pas laissé le cinéma insensible : ce dernier s’est invité à plusieurs reprises dans l’Association. Deux films et un documentaire y ont été tournés depuis 2012 :

• Le film Camille Claudel 1915 (2013) avec Juliette Binoche ;

• Un documentaire « Si proche, Si loin » (mars 2017) réalisé par Gautier Isambert qui présente le quotidien du personnel soignant de la MAS Les Iris.

• Enfin, l’Association a accueilli entre novembre et décembre 2017 le tournage du film « At Eternity’s Gate », relatant la vie de Van Gogh  et dont l’acteur Willem Dafoe incarnera le peintre.

Si l’Association a pris l’habitude d’accueillir le cinéma, une volonté préside : associer autant que possible à ces projets  les personnes vivant dans ces lieux. En effet, avant d’être un décor de cinéma, ces bâtiments abritent avant tout de véritables lieux de soins et lieux de vie. Ainsi, les résidents de la MAS ont pu participer au tournage des deux films et jouer des rôles de figurants. Ces expériences constituent de réels leviers de motivation, d’enthousiasme et de développement personnel des résidents. Elles sont également très fédératrices pour les équipes. Faire participer des personnes en situation de handicap à un tournage de film constitue également un vrai challenge pour les équipes de cinéma. Ces moments de partages mutuels et bienveillants ont permis de dépasser les préjugés autour du handicap, d’effacer les frontières entre ces deux mondes et de donner de véritables leçons de vie.